Noire providence de James Rollins

Posted in Lecture
on 7 juin 2017

Noire providence de James RollinsJ’ai lu pendant mes vacances en Espagne Noire providence de James Rollins.

L’histoire débute au Vatican alors que Monsignore Verona reçoit d’un de ses amis disparu depuis plusieurs années des reliques et un appel au secours. Pendant ce temps, à Washington, les chercheurs du MSC observent le crash d’un engin spatial partit scruter une comète passant près de la terre. Les dernières images de l’engin montre la cote est des États-Unis à feu et à sang. D’après Jada Shaw astrophysicienne, la terre est menacée. Il faut retrouver l’engin pour tenter de comprendre et sauver le monde. A Rome, Vigor Verona en arrive à la même conclusion après avoir étudié les reliques présumées de Gengis Kahn : le monde disparaîtra sous quatre jours. Aidés de l’équipe Sigma, une agence gouvernementale américaine, Jada et Vigor partent à la recherche de ce qu’ils pensent pouvoir sauver la terre : l’engin spatial pour l’un, la croix de Saint Thomas pour l’autre. Mais la route est semée d’embûches jusqu’en Mongolie…

Mon avis ? J’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai aimé le mélange des genres : la légende, le fantastique d’un côté, la science de l’autre. Il y a dans Noire providence un petit côté Da Vinci code (deux prêtres, la croix de Saint Thomas…), un autre d’Indiana Jones (je ne savais pas mais l’auteur a écrit un épisode d’Indiana Jones!).  Vous voyez le genre ? En tout cas, tout dans ce roman trouve une explication scientifique au final! Ça rend toute cette histoire plausible au final et c’est ça qui est bien Smile

Alors Noire providence est le dernier tome relatant les aventures de l’équipe Sigma. Bon je vous rassure, on peut le lire indépendamment des autres sans souci Smile Moi j’ai découvert que c’était une série en farfouillant la bibliographie de l’auteur. Bon ok, je trouvais qu’on en apprenait pas beaucoup sur cette mystérieuse agence Sigma et ses membres. Enfin on en apprend suffisamment pour avoir de se plonger dans les autres aventures de l’équipe Sigma!

Bref vous l’aurez compris, j’ai adoré ce nouveau roman de James RollinsNoire providence m’a même donné envie de me plonger dans les autres tomes et de suivre les aventures de l’équipe Sigma.

La quatrième de couverture : Une arme qui pourrait changer la destinée de l’humanité excite toutes les convoitises.
Alors qu’une étrange comète s’approche de la Terre, au Vatican, un mystérieux colis est livré au préfet des Archives secrètes ; à l’intérieur, un crâne humain gravé de phrases en araméen ancien et un livre relié en peau humaine. Un test ADN révèle qu’il s’agit de la peau de Gengis Khan, le grand conquérant mongol dont la tombe disparue contiendrait d’inestimables trésors parmi lesquels une croix au pouvoir surnaturel. Au même moment, un satellite d’exploration américain s’écrase en Mongolie après avoir envoyé une ultime photo montrant la côte Est des États-Unis intégralement détruite. Toute la Sigma Force se mobilise dans une course contre la montre pour retrouver le satellite et la croix sacrée afin d’empêcher le déclenchement de l’apocalypse annoncée. Mais alors que la comète se fait de plus en plus menaçante, un ennemi aussi invisible qu’implacable semble bien décidé à les tenir en échec, quitte à ce que le pire se déchaîne.

Prochaine lecture : La voie rubis de Jean-Michel Calvez

Rendez-vous sur Hellocoton !

Magic Retouch de L’Oreal, gadget ?

Posted in Beauté
on 6 juin 2017

Je me colore les cheveux depuis très longtemps maintenant. J’ai en effet eu des  cheveux blancs très tôt. Pour cela j’utilise une coloration permanente de chez Schwarzkopf qui dure en principe cinq à six semaines selon la pousse des cheveux.

J’ai par contre très souvent la flemme de la refaire et je dépasse bien souvent allègrement les six semaines. L’effet racine finit par être affreux mais bon. Moi passer vingt minutes à poil dans ma salle de bain sans trop bouger de peur d’en foutre partout, c’est pas trop mon truc!

Magic Retouch' de L'Oréal

Du coup, il me fallait une solution quand j’ai un rendez-vous important mais pas l’envie de refaire ma couleur pour camoufler mes racines. C’est la que j’ai découvert Magic Retouch de L’Oréal Smile

J’ai teste une première fois à mon retour d’Espagne pour un rendez-vous mega-important! Alors verdict ? Alors à l’emploi, c’est facile. On secoue et on valorise à dix centimètres des cheveux. La marque conseille une petite vaporisation car peu de produit suffit. J’ai respecté les indications d’emploi. Mais j’ai pas du bien comprendre car j’ai vaporise peu de produit mais je n’ai pas eu un résultat satisfaisant. J’ai renouvelé l’application en maintenant la pression et la j’ai réussi à masquer vraiment mes racines. J’ai masque un bon centimètre et demi de racines sur le devant.

Ce qui est bien avec ce produit, c’est que cela ne coule pas. Ça ne transfère pas non plus sur les draps. Je suis allée me coucher sans me laver les cheveux et pas de problème.

Magic Retouch de L'Oréal

Ça part à l’eau sans souci. D’ailleurs si! Ça peut être un souci Smile Attention si vous utilisez le produit de bien prendre un parapluie en cas de risque d’averses Smile je me suis trouvée le lendemain sous une averse et le produit s’est un peu dissout. Je vous rassure, ça ne dégouline pas mais ça s’estompe (la je sais pas si je suis clair, si ?). En tout cas attention, si vous avez besoin de couvrir vos racines et que la météo annonce de la pluie!

Le spray Magic retouch de L’Oréal existe en 10 nuances. (blond, châtain clair, châtain foncé, brun, noir, etc…) J’ai choisi la couleur châtain foncé. Cette nuance se fond parfaitement avec ma couleur. Le résultat est naturel, sans démarcation aucune.

Bref pour moi, le Magic retouch n’est pas du tout un gadget. J’ai adopte ce spray. Pas pour tous les jours certes mais en cas de rendez-vous importants.

Pour info, le Magic retouch est disponible sur le site de L’Oreal au prix de 10 euros.

Rendez-vous sur Hellocoton !

En juin, on fait un City break avec Birchbox

Posted in Beauté
on 5 juin 2017

Je viens de recevoir ma Birchbox de juin et ce mois-ci, le thème est City break. Perso, je ne fais plus trop attention au thème car je ne vois pas toujours le rapport avec les produits proposés!

City break avec Birchbox

Revenons-en au contenu de la box de ce mois-ci. J’ai eu :

  • Un duo blush/bronzer Bleachblush Sunset de Cargo,
  • CC masque perfecteur de teint Herborist,
  • Lait corps karité de l‘institut Karité Paris,
  • Soin Moroccanoil,
  • Un duo de cup Glow cup,
  • Un élastique à cheveux Invisibobble Original blanc

En juin, on avait la possibilité de choisir un des trois masques Garancia proposés. Malheureusement, j’ai complètement zappé de faire mon choix. Du coup, je n’ai pas reçu de masque Garancia mais un masque Herborist. Bon d’un autre côté, je préfère ça à un masque autobronzant que je n’utiliserais pas! Et puis le masque perfecteur de teint me donne envie de l’essayer. Finalement tout va bien Smile

City break avec Birchbox

Mis à part, je suis ravie d’avoir eu l’huile Moroccanoil. J’adore les huiles pour les cheveux. J’utilise déjà l’huile extraordinaire de L’Oreal et j’adore. J’attends donc beaucoup de ce produit.  Premier bon point, ca sent très bon Smile

Le lait corps au karité me va bien aussi. J’aurais juste aimé un tube un peu plus grand, histoire de tester le produit deux ou trois fois pour m’en faire une idée avant d’éventuellement le racheter en full sise. Un tube de 30ml pour tout le corps, ça me semble juste.

Le blush/bronzer, j’aurais été ravie de l’essayer s’il n’était pas arrivé complètement explosé! J’espère que Birchbox va pouvoir faire quelque chose!

City break birchboc juin 2017

On en arrive aux accessoires : j’ai eu un duo de cup visage. Ces deux cup aident à booster l’efficacité de sa crème pour mieux tonifier et lisser la peau. En fait, ça permet de masser le visage et le cou. Heureusement que c’était expliquer dans le livret qui accompagne la box parce que je me suis demandée au déballage à quoi ça pouvait bien servir ce truc! Je n’ai en effet jamais utiliser ce genre de chose! Je vais essayer voir un peu ce que ça vaut.

Enfin j’ai eu un élastique à cheveux en plastique blanc (un espace de fil de téléphone) Invisibobble Original. Why not! Perso, je ne l’utiliserais pas (j’ai les cheveux courts). Je suis sure par contre qu’il fera le bonheur de ma nièce et de ses cheveux bouclés Smile

City break avec Birchbox

Au final, ce mois-ci, on est plutôt pas mal! Je vais utiliser l’huile cheveux, la crème corps et le masque. Je testerais la cup (qui sait peut-être que ça va me plaire). L’élastique a déjà trouvé preneur. Y a que le blush arrivé cassé pour lequel je suis déçue. Sans ça, je crois que ce mois-ci Birchbox faisait un sans faute (ou presque).

Pour vous abonnez vous aussi et recevoir chaque mois votre box dans votre boite aux lettres, c’est par ici que ça se passe. A noter qu’en passant par ce lien, vous gagnez 5 euros à dépenser sur l’eshop (et moi aussi).

Rendez-vous sur Hellocoton !

La brigade de l’ombre, tome 2 : Ne te fie à personne de Vincent Villeminot

Posted in Lecture
on 4 juin 2017

Ne te fie à personne

J’ai reçu et lu dans le cadre d’un partenariat sur Livraddict le tome 2 de La brigade de l’ombre de Vincent Villeminot intitulé Ne te fie à personne et paru aux éditions Casterman (un grand merci à l’éditeur pour l’envoi).

L’histoire débute alors qu’une agression violente vient d’être signalée. Les flics se lancent à la poursuite de l’agresseur et parviennent à l’arrêté dans les caves d’un immeuble voisin. L’homme est atteint du syndrome IBlIS et il faut l’extraire de la et le mettre à l’abri. Mais en sortant, il est pris en photo par un paparazzi. Quelques jours plus tard, il est retrouvé assassine chez lui. Quelques jours plus, un second assassinat de goules est commis. Très vite, les inspecteurs de la brigade se rendent compte que le tueur en a après les goules uniquement. Alors que ce n’est pas leur champs d’action, ils vont se lancer à la poursuite du tueur. Mais la brigade criminelle mené par Brabant Ne l’entend pas de cette oreille. Bien décidé à faire tomber le commissaire Markowicz, il n’hésite pas à déterrer de vieilles affaires et à faire chanter l’inspectrice Jobert dite Diane de moitié.

Mon avis ? J’ai bien aimé ce roman. Et ça même si je n’ai pas lu le tome 1! Ce tome peut en effet se lire indépendamment du précédent. Au départ pourtant, je me suis posée pleins de questions. Il y a en effet très peu de détails sur les goules et le syndrome IBLIS. On se retrouve face à des créatures sans trop savoir de quoi il retourne vraiment. Mais ce n’est pas le plus important! En effet il y a l’enquête pour retrouver et arrêter le tueur de goules certes mais ce qui m’a semblé plus important c’est le passé, les doutes, les interrogations des différents protagonistes de cette histoire.

Bon ça ne veut pas dire que l’enquête n’a pas d’intérêt! Je l’ai trouve bien ficelée, cohérente. Je n’ai pas tiqué sur les petites touches de fantastiques qui parsèment cette histoire. Non je ne parle pas seulement des goules mais bien du personnage de Jimi Hendrix et de ses pratiques vaudou. Moi contrairement à Adélaïde, la plus jeune fille du commissaire Markowick, j’ai aimé le personnage Smile J’ai aimé la part de mystère qui l’entoure. J’ai aussi beaucoup aimé les personnages de Diane et d’Adélaïde justement. J’ai été plus dubitative face au personnage de Fleur par contre. J’ai eu l’impression que pour elle, il n’y avait que son histoire d’amour avec Antonin. Le reste ne semble pas compter. Comparé à sa sœur, j’ai trouvé le personnage lisse, plat. A contrario Adélaïde comme Diane finalement sont des personnages très fortement torturés. Enfin j’ai été un peu déçu que l’on ne perce pas plus à jour le commissaire Markowick. Je l’ai trouvé assez en retrait. Je ne sais pas si c’était pareil dans le tome 1 mais là c’est flagrant et c’est un peu dommage.

Après la construction de ce roman est somme toute classique : le récit est chronologique, chaque chapitre s’ouvre sur une date. Il n’y a que les pages des carnet d’Adélaïde qui viennent casser ce rythme et anticipe parfois sur le récit lui-même. Ça ennuiera sans doute certains lecteurs mais moi ça a joué comme un aiguillon. J’ai voulu savoir quand allait avoir lieu l’événement que la petite fille relate, le pourquoi et le comment. Je ne sais pas ce qui m’a à ce point aiguillonné ? Les didascalies ? le style employé ? En tout, il a fallu que je sache et que je sache vite!

Bref pour moi, Ne te fie à personne de Vincent Villeminot est un bon roman.

La quatrième de couverture : Le type tressaillit en sentant le métal froid des menottes.
– Capitaine Jobert… Brigade des goules.
Elle vit les épaules se raidir, il commença à trembler.
– Tu comprends de quoi je te parle ?
– Je… Je…
Il se mit à pleurer, comme un môme.
– C’est la première fois ? demanda Diane.
– J’ai… j’ai blessé quelqu’un ?
Elle éprouva soudain un profond sentiment de pitié et de colère mêlées.
« Blessé ? si tu savais… Tu n’imagines même pas. »

Prochaine lecture : Méthode 15-33 de Shannon Kirk

Rendez-vous sur Hellocoton !