10 calendriers de l’Avent pour attendre le père Noel en beauté

22
nov

1

Avez-vous choisi/acheté votre calendrier de l’Avent ? Oui ? Non ? Si non, j’ai mené l’enquête et j’ai déniché quelques calendriers de l’avent rempli de surprises beauté qui devraient vous plaire. Allez c’est parti, place à la sélection :

  1. Le calendrier de l’Avent Bénefit – 99 euros. Comme l’an passé, il contient des produits phares de la marque comme le POREfessionnal en version miniature ainsi que quelques goodies. L’ayant testé l’an passé et ayant au final été quelque peu déçue, je ne le rachèterai pas. Ça tombe bien puisqu’il est introuvable en France. Si vous êtes malgré tout tenté, il ne vous reste plus qu’à guetter sur le site de Benefit jusqu’à sa remise en ligne.
    calendrier de l'avent benefit
  2. Le calendrier de l’avent Ciaté – 49 euros. C’est un grand classique désormais et l’un des meilleurs rapport qualité/prix. Cette année, il se présente sous la forme d’un joli manoir et contient 18 mini-vernis et 6 vernis à effets aux couleurs variées. On le trouve en exclusivité chez Séphora. Cette année, c’est celui qui me fait le plus envie Smileciaté-calendrier-de-lavent-2014-noel
  3. Le calendrier de l’Avent Yankee Candles. C’est celui qui s’éloigne le plus de l’univers beauté dans ma sélection puisque ce calendrier propose une sélection de bougies parfumées de la célèbre marque Yankee Candles. Honnêtement, moi, c’est celui qui me fait le moins envie aussi.yank2_zpsa1b106ed
  4. Le calendrier de l’Avent The Body Shop. Vendu à 200 exemplaires seulement, celui-ci contient des mini soins pour le corps, gels douches, vernis et autres crèmes hydratantes pour les mains.calendrier de l'avent tbs
  5. Le calendrier de l’Avent L’occitane et My Little Paris – 35 euroscalendrier-avent-my-little-paris-loccitane-noel-2014
  6. Le calendrier de l’Avent Color riche de L’Oréal Paris – 79,50€. L’Oréal lance cette année son premier calendrier de l’Avent avec au programme  des vernis de la gamme Color Riche ainsi que topcoat et soin des ongles. Bon à ce prix-là, aucune chance que je le teste. Pour un calendrier contenant exclusivement des vernis, je préfère de loin le Ciaté.calendrier de l'avent l'oreal
  7. Le calendrier de l’Avent Selfridge. Cette année encore, la boutique britannique propose à ses clients un joli calendrier de l’avent rempli de produits de grandes marques telles que Lancome ou Giorgio Armani au format voyage. Celui-là, y a pas à dire, il fait rêver. Bon le problème c’est qu’il n’est pas possible de se le procurer en France puisque le site de Selfridge ne livre pas à l’international. Heureusement Londres n’est qu’à 2H30 de Paris Smilecalendrier-de-lavent-Selfridges
  8. 12 Days of Christmas de Lush. C’est pas vraiment un calendrier de l’Avent puisqu’il ne compte que 12 jours au lieu des traditionnels 24 jours avant Noël donc soit on commence douze jours avant Noël soit un jour sur deux. Il contient les best-sellers de la marque comme les fondants pour le bain Star Light Star Bright et Snow Angel, la bombe de bain Dashing Santa, le savon Le Miel et les Abeilles, le gel douche Rameau d’Olivier, le savon Karma, le pain moussant Holly Go Lightly ou encore les bombes de bain Lord of Misrule et Cinders.lush calendrier de l'avent
  9. Calendrier de l’Avent, Auchan – 19,90 €. Il se décline en 4 versions différentes dans lesquelles on retrouve 24 mini-produits : fard à paupières, crayon, rouge à lèvres, mascara, miroir, pinceau…  Le tout pour un prix riquiqui.Calendrier-Auchan_max1024x768
  10. Calendrier de l’Avent Dr. Hauschka87,20 €. Ce calendrier, disponible dans les adresses parisiennes de la marque, propose des produits pour le visage (soin, lotion, lait démaquillant…) et le corps (lait, huile de soin, crème mains…).
    calendrier dr hauschka

Et pour vous, ce sera lequel ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 22 novembre 2014 | Tagué avec: | Quelque chose à ajouter ?

Vies imaginaires. De Plutarque à Michon

21
nov

1

couv26911880J’ai reçu et lu dans le cadre d’un partenariat sur Livr@ddict avec les éditions Folio, Vies imaginaires. De Plutarque à Michon. Ce gros livre est en fait un recueil de textes choisis, commentés et annotés. Mais il ne s’agit pas de n’importe quel texte. Il s’agit là d’un choix de biographies réelles ou romancés, voir même mise en vers. On trouve ainsi présentés ici des textes allant de l’antiquité jusqu’à nos jours. On passe des écrits de Plutarque à ceux de Roland Barthes en passant par Baudelaire et Voltaire, chacun s’étant essayé à un moment ou à un autre au genre biographique.

De part ma formation littéraire, je connaissais certains de ces textes. J’avais lu au cours de mes études plusieurs chapitres des vies de Plutarque notamment. Mais il n’empêche que j’ai trouvé le choix des textes intéressant. Intéressant parce que ça couvre toutes les époques. On démarre de l’antiquité et on arrive jusqu’à nos jours. Après ce qui est bien aussi, c’est que chaque texte est introduit, remis en perspectives et ça j’ai beaucoup aimé. Bon je ne vous cacherai pas aussi que certains textes présentés sont ennuyeux à mourir. Je dis ça et pourtant, j’ai longtemps pratiqué ce genre de textes Smile Du coup-là, j’ai choisi de ne pas lire les textes proposés de façon linéaire, j’ai pioché un peu au hasard ceux que j’allais lire. J’ai pas tout lu non plus pour le moment. J’en ai lu une grosse partie intercalée avec un roman (c’est plus facile, ça passe mieux) et je pense continuer comme ça, un texte par ci par là.

Et si je ne devais retenir qu’un texte de ce recueil ? Ce serait la Vie de Lu de Pascal Quignard. Mais je n’en dis pas plus et vous laisse le découvrir par vous-même en plongeant dans ces Vies imaginaires.

La quatrième de couverture : Récits d’existences de personnages illustres ou d’inconnus, les vies réunies dans cette anthologie – qu’elles soient réelles, mythiques ou fictionnelles – disent toute la liberté de l’écriture littéraire. Romans biographiques, «vies imaginaires» – pour utiliser la formule de Marcel Schwob –, légendes, vies brèves, microfictions, histoires de : toutes ces formes célèbrent une existence humaine avérée, supposée ou possible. Parce qu’ils ne sont pas soumis à l’impératif de vérité historique, ces textes font du récit d’une vie non pas un savoir mais l’occasion d’un jeu littéraire, d’une rêverie ou d’une méditation.
À nous de lire les vies que l’écrivain invente ou réinvente comme un cimetière de vanités et une bibliothèque de fantasmes, mais aussi comme un livre ouvert d’exemples, de voyages temporels et d’identités disponibles : des vies habitables par le rêve.

Prochaine lecture : Peine perdue d’Olivier Adam

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 21 novembre 2014 | Tagué avec: , | Quelque chose à ajouter ?

Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l’amour de S.G. Browne

18
nov

1

couv48930897J’ai terminé il y a quelques jours un chouette roman dont il faut absolument que je parle : Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère… et retrouvé l’amour de S.G. Browne. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand je l’ai ouvert mais l’histoire d’Andy et de ses copains zombies m’a littéralement captivée. Andy est en effet un gentil zombie qui vit dans la cave de ses parents après s’être réveillé juste avant d’être enterré. Il passe ses journées à regarder la télé et à boire le vin de ses parents ne sortant que pour se rendre aux réunions de soutien aux zombies. Il faut dire que si les zombies vivent à côté des respirants, ils sont juste tolérés et font l’objet de moqueries et d’attaques diverses et variées dès qu’ils osent mettre le nez dehors et se mêler aux gens. C’est ainsi que Tom, un copain zombie d’Andy se retrouve avec un bras arraché par une bande de jeunes dans un cimetière. Andy et les siens se terrent donc jusqu’au jour où ils découvrent que manger de la chair humaine leur permet de se régénérer. Il commence par manger ses propres parents qui menaçaient de l’envoyer dans un zoo avec sa petite amie zombie, maquille leur mort, manifeste dans la rue, tente de récupérer son numéro de sécu, se retrouve à la SPA prêt à servir de mannequin crash-test et devient le porte parole de la cause zombie.

Mon avis ? J’ai littéralement adoré!! Pourquoi ? Parce que ça prend à contre-pied toutes les histoires de zombies que l’on connait. Andy est un gentil zombie (tout du moins au début de l’histoire). Depuis son réveil après l’accident de voiture qui a coûté la vie à sa femme, il vit reclus dans la cave de ses parents qui le tolèrent mais sont incapables de voir en lui leur fils. Chaque fois qu’il ose sortir, Andy subit aussi les brimades et les injures. On lui balance à la figure toute sorte de chose et en particulier de la nourriture. A cela s’ajoute, l’odeur de la chair en décomposition qui se dégage de son corps et le risque d’être embarqué par la fourrière. Bref, Andy a pas la vie simple.Pourtant, notre zombie a su garder son sens de l’humour. Et tout le récit en est émaillé. Je ne savais pas à quoi m’attendre lorsque j’ai choisi de lire ce roman. Les zombies et moi, c’est pas spécialement une histoire d’amour. Je l’avais déjà dit . Et pourtant j’ai été complètement sous le charme d’Andy et de ses copains. Pourquoi ? Parce que déjà c’est écrit à la première personne. Andy en effet nous raconte son histoire dans un récit drôle et émouvant. Ensuite parce que ça prend assez à contre-pied les histoires classiques de zombies que véhicule, comme le fait si bien remarquer notre héros, Hollywood. Là, il est pas questions d’humains tentant d’échapper au péril de leur vie à une bande de zombies affamés. Non, là, les humains ont un total contrôle sur la population zombie. Ce parti-pris est plutôt chouette.

Bref, je ne regrette pas un seul instant. J’ai passé un très bon moment avec Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère… et retrouvé l’amour et je ne peux que vous conseiller de vous y plonger aussi très vite. C’est un véritable délice.

La quatrième de couverture : Andy vit en paria depuis sa résurrection spontanée après un accident de voiture. Ce nouveau zombie n’a pour morne horizon que le cellier familial, où il cuve les grands crus de son père, et ses réunions mensuelles aux Morts-Vivants Anonymes.
Mais lorsqu’un zombie solitaire l’initie aux bienfaits régénérateurs de la chair humaine, Andy décide de lutter pour ses droits civiques. Débute alors un voyage improbable qui le mènera de la morgue au rôle très médiatisé de porte-parole de la cause zombie, en passant par des séjours à la SPA reconvertie dans l’accueil de zombies fugueurs et aux plateaux d’Oprah Winfrey. Sombrement drôle, étrangement touchante et suffisamment saignante, l’odyssée du premier mort-vivant contestataire de l’Histoire vous fera probablement mourir de rire. Mais auparavant, vous devrez avoir fait connaissance avec tous les amis d’Andy…

Prochaine lecture : Peine perdue d’Olivier Adam

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trois mini vernis Ciaté, 5 possibilités

16
nov

0

Il y a quelques jours (ou quelques semaines je ne sais plus) je suis passée faire un tour à Séphora. J’ai zieuté un peu tout et je me suis arrêtée devant un kit de trois mini vernis Ciaté. Ni une, ni deux, je l’ai embarqué (des fois je suis faible). Non seulement les couleurs sont tops mais en plus c’était l’occasion de tester une nouvelle marque de vernis. Parce que oui je crois bien n’avoir encore jamais porté un vernis Ciaté de ma vie. Non, non ne me jeter pas la pierre. Faute avouée à moitié pardonnée.

kit mini vernis Ciaté

Le kit contient donc un corail clair, un orange et transparent rempli de paillettes. Pour ma première utilisation, j’ai choisi le orange et le transparent. J’ai posé deux couches du orange puis une couche du transparent et mon top-coat habituel pour bien lisser les paillettes. J’ai proprement adoré le résultat.

mini vernis ciate (4)

mini vernis ciate (2)

mini vernis ciate (1)

Après côté tenue, rien à dire. Ma manucure à tenue quatre jours sans problème. Même les bouts de mes ongles n’ont pas montré de signe de faiblesse avant ça.

Mon seul bémol est que le vernis est assez épais et met donc du temps à sécher. J’ai ma manucure après diner et j’ai quand même eu des traces d’oreiller le lendemain matin. Dommage, je saurais pour la prochaine fois Smile

mini vernis ciate (3)

Et vous, vous avez testé les vernis Ciaté ? Vous en pensez quoi ? Vous aimez ? Vous détestez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 16 novembre 2014 | Tagué avec: , | Quelque chose à ajouter ?