Un livre, un arbre et des emmerdes de Julien Simonet

30
oct

0

un livre un arbre et des emmerdesJe viens de lire Un livre, un arbre et des emmerdes, premier roman de Julien Simonet qui vient de paraitre aux éditions Scriméo. L’histoire de ce roman est celle de Juliette Lefort et d’Axel Leyrat. Elle est vendeuse, il est écrivain en devenir. Elle vient de se faire plaquer par son mec; sa femme demande le divorce et la garde exclusive de leur fils de 13 mois. Bien décidé à se battre pour continuer à voir son fils Igor, Axel décide de faire coute que coute de son roman un best-seller. Pour cela, il s’installe dans l’appartement en dessous de celui de Juliette qu’il prend pour une éditrice en vogue et entreprend de la séduire. Mais rien ne va se passer comme prévu. Jusqu’à ce que l’amour ne s’en mêle…

Mon avis ? J’ai adoré ce drôle de roman! Premièrement l’intrigue basée sur un quiproquo et une homonymie est vraiment sympathique. C’est assez éloigné de ce que laissait présager la quatrième de couverture. Au début je me suis même demandée quelle histoire abracadabrante l’auteur allait nous servir. Et puis non, ça tient la route, ça tient même drôlement bien la route et y a pas à dire, c’est bien mené. Ce roman se lit très bien. L’écriture est fluide et agréable. Le mode de narration alternant les points de vue de Juliette et d’Axel est particulièrement bien trouvé. Ça, c’est un truc que j’ai vraiment bien aimé. Après J’ai bien aimé aussi les deux personnages principaux. D’un côté il y a Juliette, séparée d’avec son compagnon de plus de dix ans Gui, en mal d’enfant, qui pense que l’amour ne peut plus frapper à sa porte; de l’autre Axel, cadre dans une multinationale qui un beau jour décide de tout plaquer pour suivre ses rêves, écrire un roman. Ces deux-là vont tenter de réaliser leurs rêves à tout prix. Au prix de petits et gros mensonges, ils vont essayer d’obtenir ce à quoi ils tiennent le plus. Pour ça, Un livre, un arbre et des emmerdes est assez cynique. Chacun se sert des autres pour obtenir ce qu’il veut.

Bref, Un livre, un arbre et des emmerdes de Julien Simonet est une jolie découverte de cette rentrée littéraire. Un grand merci aux éditions Scriméo et à Livraddict de m’avoir permis de le découvrir Smile

La quatrième de couverture : Axel Leyrat, un trentenaire en quête de sens, a démissionné d’une multinationale pour réaliser son rêve : écrire un roman. C’est alors que sa femme Natacha, une executive woman, le quitte et lui annonce qu’elle va s’installer à New-York avec leur fils.
Sans ressource, Axel n’a qu’une option pour convaincre le juge de lui attribuer la garde de son fils : son roman doit devenir un bestseller en un temps record !
Prêt à tout pour y parvenir, Axel emménage dans l’immeuble de Juliette Lefort, une éditrice en vogue…

Prochaine lecture : Divided d’Elsie Chapman

challengerl2014

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 30 octobre 2014 | Tagué avec: , , | Quelque chose à ajouter ?

Sandy poppy by Peggy Sage

26
oct

0

La semaine dernière, j’ai testé une nouvelle marque de vernis : Peggy Sage. Et oui jusqu’à il y a peu mon immense vernithèque ne comprenait pas encore de petit flacon de cette marque. Mais bon ça c’était avant. Maintenant, elle compte deux vernis Peggy Sage : un rouge, Sandy Poppy et un rose, Dancing pink. Le premier que j’ai testé, c’est le joli rouge qui pête, Sandy Poppy. Ce vernis est issu de la collection Mineral’ Style. Autrement dit c’est un vernis à effet sable (comme les Sugar mat de Kiko ou les Liquid Sand d’OPI). Sandy Poppy a donc un fini un peu granuleux.

sandy poppy peggy sage (1)

Deux couches et zou. Il est opaque comme j’aime. Par contre il aurait été judicieux (rapport au fait qu’il a un fini granuleux) de ne pas mettre de top coat. Chose que je n’ai pas faite. Pas grave Smile

sandy poppy peggy sage (2)

Bon après, il est super beau (on m’a complimenté sur mon vernis d’ailleurs) mais sa tenue est bof. Enfin disons plutôt qu’elle est juste correcte. 3 jours après sa pose, mon vernis s’écaillait grave. Donc en vérité, c’est ni pire ni meilleur que la plupart des marques sur le marché.

sandy poppy peggy sage

Après par contre pour le retirer ça a été une autre histoire! J’ai dû m’y reprendre à deux fois pour virer tous les résidus pailletés que j’avais sur les ongles.

sandy poppy peggy sage (3)

Au final, j’aime la couleur. J’aime aussi son prix tout doux. Je suis moins fan de la tenue, un peu juste à mon goût.

Et vous, vous avez testé les vernis Peggy Sage ? Vous en pensez quoi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

by Lilli de... le 26 octobre 2014 | Tagué avec: , , , | Quelque chose à ajouter ?

Widdershins tome 1 – Le Pacte de la voleuse de Ari Marmell

17
oct

0

widdershinsIl y a quelques semaines (je suis super à la bourre dans mes chroniques, je sais) j’ai lu Widdershins tome 1 – Le Pacte de la voleuse d’Ari Marmell. L’histoire de ce roman est celle d’Adrienne Satti plus connue sous le nom de Widdershins, une voleuse audacieuse vivant dans la cité de Davillon. Widdershins a connu un destin hors norme : orpheline, elle est recueillie par un vieil aristocrate qui la considère comme sa fille. Mais un jour alors que tout semble lui sourire, Adrienne assiste aux meurtres de tous les adeptes du Dieu qu’elle vénère et qui la protège. Seule survivante, elle est accusée des assassinats et doit s’enfuir. Redescendue dans la rue, Widdershins qui a embarqué avec elle la divinité dont elle est maintenant la seule adoratrice vit de larcins divers. Mais voilà qu’elle est poursuivie par une horde d’assassins. Sa confrérie tente de la faire tuer mais surtout un mystérieux apôtres sème la mort autour d’elle. Widdershins n’a pas d’autre choix que d’affronter son passé pour tenter de sauver ceux qu’elle aime si cela est encore possible.

Mon avis ? Je suis assez mitigée en fait. Pendant un assez long moment, j’ai trouvé ça plat. Je n’ai pas trop vu où l’auteur voulait en venir. Pendant un long moment en effet alternent les chapitres relatant la vie actuelle de Widdershins et des scènes de son passé. On nous relate ainsi sa rencontre avec Alexandre Delacroix son protecteur, sa présentation à la duchesse de Davillon, son initiation au culte d’Olgun, etc… Pendant une grosse moitié du roman, j’ai eu l’impression qu’il ne se passait rien. L’intrigue piétine et le lecteur se pose plein de questions : comment se fait-il qu’Adrienne ait un Dieu dans sa tête; qu’a-telle de particulier ? , à quel destin est-elle promise ? etc… Bref je me suis posée plein de questions et j’ai eu peu de réponse. A la limite, je me suis même un peu ennuyée il faut bien le dire. Et puis tout à coup l’histoire démarre et on est pris au jeu. A partir de là moi, je n’ai pas pu lâcher le roman. Je voulais savoir si Widdershins vaincrait le démon lancer à ses trousses, qui était le mystérieux apôtre, qui était le chef des voleurs de Davillon, le mystérieux seigneur voilé. A la fin j’ai eu toutes les réponses à mes questions. Et tout le dernier tiers, les pages ont défilés sans que je m’en rende compte. Après l’autre point noir si je puis dire est que j’ai eu du mal à situer Davillon. Ça ressemble à une ville du Moyen-Age avec ses soldats à cheval armés de dagues. Mais est ce une cité futuriste ? Rien ne le dit! Bon après c’est pas non plus le plus important Smile

Au final, j’ai quand même apprécié cette lecture et j’ai très envie de lire le tome 2 maintenant. Et ce même si j’ai eu l’impression qu’à la fin de ce tome, il n’y avait pas vraiment d’ouverture pour une suite. Mais peu importe, je veux savoir car je crois bien que je me suis attachée à Widdershins Smile

La quatrième de couverture : Dans une autre vie, elle s’appelait Adrienne Satti, mais à présent, elle n’est plus que Widdershins. Gamine des rues, devenue noble, puis voleuse – la vie ne l’a pas épargnée. Orpheline très jeune, elle a connu la pauvreté et le luxe les plus extrêmes. Revenue aux ruelles sombres d’où elle était sortie, elle est désormais considérée comme l’une des voleuses les plus intrépides… Mais ses talents suffiront-ils à la sauver de la ténébreuse conspiration qui ronge inexorablement les entrailles de la cité de Davillon ? Découvrez Widdershins, l’aristocrate devenue voleuse, qui connaît mille façons de couper une bourse et autant de charmer ducs et barons dans les salons de la noblesse !

Prochaine lecture : Les yeux plus grands que le ventre de Jô Soares.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une collection de trésors minuscules de Caroline Vermalle

30
sept

0

une collection de trésors minusculesEn mars dernier, j’avais reçu Une collection de trésors minuscules, le dernier roman de Caroline Vermalle. J’ai mis un peu de temps mais j’ai fini par le lire il y a quelques semaines (et j’ai regrette en le refermant de ne pas l’avoir ouvert plutôt).

L’histoire est celle de Frédéric Solis, brillant avocat spécialisé dans les divorces de stars et amateur d’art et de son assistante personnelle, Pétronille. Un beau jour, Frédéric reçoit un étrange héritage : un parfait inconnu lui lègue une boite en carton contenant ce qui semble être une carte au trésor ainsi que des tickets de train pour un étrange voyage sur la traces des peintres impressionnistes. Frédéric, endetté jusqu’au coup décide de suivre la piste mais de ce moment-là, rien ne va plus. Son assistante oublie de décommander un important client et Frédéric est viré. Les huissiers saisissent ses biens et sa petite-amie attend un enfant dont il ne veut pas. Pendant ce temps-là, Pétronille qui elle aussi a perdu son travail, continue à mener l’enquête sur le mystérieux donateur de son patron. Et les informations qu’elle recueille vont la mener vers le plus précieux des trésors : l’amour. En sera-t’il de même pour Frédéric ?

Mon avis ? J’ai adoré! Premièrement c’est très bien écrit et ça se lit bien. Personnellement je l’ai lu très vite. J’ai été happée par cette chasse au trésor Smile Si à la lecture de la quatrième de couverture, je pensais que le héros serait Frédéric Solis, le brillant avocat amateur d’art. En fait à la lecture, j’ai eu l’impression que le personnage principal était plutôt Pétronille, sa jeune assistante personnelle. Tout du moins pour moi c’est le personnage auquel je me suis le plus attachée. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé le personnage de Frédéric. Non pas du tout! Mais je l’ai trouvé moins fouillé. Et puis l’histoire est moins centrée sur lui, sur ses sentiments, ses réactions. A contrario, l’auteur explore d’avantage les réactions de Pétronille. Du coup j’ai préféré les chapitres qui avait pour personnage central, la jeune assistante. Après j’ai bien aimé aussi cette idée de chasse aux trésors qui nous emmène sur les traces des peintres impressionnistes. Franchement c’est super bien menée. J’ai aimé l’idée de mettre sur le papier ce qui compte pour un homme, ce qui le rendrait vraiment heureux. Bon Une collection de trésors minuscules est plein de bons sentiments mais n’empêche,  moi je ne me suis pas ennuyée un seul instant avec cette lecture. Si je ne connaissais pas Caroline Vermalle auparavant, maintenant je n’ai qu’une hâte c’est lire ces autres romans Smile

La quatrième de couverture : La trentaine séduisante, Frédéric Solis est un brillant avocat qui collectionne les succès et les tableaux impressionnistes. Son assistante, Pétronille, n’a d’yeux que pour lui mais il ne la voit pas, tout à son ambition et à son appétit de collectionneur… jusqu’au jour où un notaire lui annonce qu’il a fait un mystérieux héritage. Persuadé d’avoir touché le jackpot, Frédéric tombe de haut lorsqu’il découvre que son legs consiste en quelques tickets de métro et en une étrange carte aux trésors. Et puis la chance tourne. Quelques mauvaises affaires, et le voilà acculé : ses clients disparaissent et ses biens sont saisis. Il ne lui reste plus qu’à suivre la trace de l’étrange héritage, tandis que dans l’ombre Pétronille fait tout pour l’aider. De rencontre en rencontre et de surprise en surprise, le jeu de piste légué par un défunt bienveillant lui permettra de regarder, enfin, la vie au fond des yeux.
Quand un flirt avec la dérive se transforme en aventure trépidante et savoureuse, généreuse et… amoureuse.

Prochaine lecture : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 30 septembre 2014 | Tagué avec: , , | Quelque chose à ajouter ?