Frantz

Posted in Ciné, cinéma
on 5 septembre 2016

La semaine dernière j’ai pu voir en avant-première le nouveau film de François Ozon, Frantz qui sort le 7 septembre prochain en salles.

frantz_affiche

Synopsis : Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna (Paula Beer) se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien (Pierre Niney), est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

frantz

Franchement je ne sais pas trop ce que j’en pense. Je n’ai pas particulièrement accroché au début et puis je sais pas, j’ai été sensible à l’émotion d’Anna dans la seconde partie du film et j’ai finalement adhéré. Oui je suis paradoxale. Un peu comme le film. Y a du bon, y a du moins bon.

frantz

Comment vous expliquez ça ? J’ai aimé le fait que cela soit filmé en noir et blanc et que pendant quelques scènes, comme si la vie revenait, les images se colorent. François Ozon reconnait lui-même qu’au départ il comptait tourné en couleur. Et puis après des repérages en Allemagne de l’Est, le choix du noir et blanc s’est imposé. Ca va en surprendre plus d’un je pense. Pour ma part, J’ai trouvé ça bien senti même si c’est un peu convenu.

frantz

J’ai aimé le fait que le film se déroule en  miroir : Adrien se rend en Allemagne dans la première partie du film puis c’est au tour d’Anna de se rendre en France dans la seconde. Il y a deux scènes qui se font écho et qui vont dans se sens du miroir : celle où les amis du père de Frantz (Ernst Stötzner) chantent l’hymne national allemand et celle ou Anna déjeune dans un café français et où quand des militaires entrent, les hommes se lèvent et entonnent la Marseillaise.

frantz

J’ai aimé l’ambiguïté qui règne dans la première partie : est-ce qu’Adrien était l’amant de Frantz comme semble le suggérer certaines scènes ? Est-ce que le fond de l’histoire est une histoire d’homosexualité caché sous des devers d’amitié ? Est-ce une simple question d’amitié entre un français et un allemand ? Est-ce Adrien qui au final a tué Frantz ? Est ce que Frantz au contraire s’est sacrifié pour protéger Adrien ? François Ozon s’amuse à nous égarer.

frantz

Après j’ai trouvé ça assez convenu et la fin très prévisible au final même si François Ozon essaie de se débarquer en racontant son histoire du point de vue des allemands.

Bref pour moi Frantz n’est pas un coup de cœur; je ne ne le classerais pas no plus dans les navets. Je reste partager sur ce film (ok je ne suis pas une fan inconditionnelle de François Ozon, ceci explique sans doute cela).

Leave a Reply

Leave a Reply