Mon ombre assassine de Estelle Tharreau

Posted in Lecture
on 6 février 2019

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé la plume d’Estelle Tharreau. Apres Orages et De la terre dans la bouche, c’est avec délectation que je me suis en effet plongée dans son dernier roman Mon ombre assassine. Et je n’ai pas regretté!

L’histoire est celle de Nadège Solignac, jeune institutrice accusée du meurtre d’un policier. Alors qu’elle attend en prison que le juge statue sur la légitime défense, Nadège nous livre son histoire. De sa mère complètement folle qui tentait de l’étouffer à son père qui n’en avait rien à faire d’elle et préférait se réfugier dans son atelier avec son frère, elle nous raconte comment elle s’est construite, comment elle a créée son personnage pour devenir une tueuse en série jamais soupçonnée.

Mon avis ? C’est le troisième roman d’Estelle Tharreau que je lis et c’est un sans faute! J’ai adoré celui-là aussi!

Avec Mon ombre assassine, Estelle Tharreau change de registre narratif. On quitte en effet le roman pour une confession (fictive certes mais tout de même) écrite à la première personne. Et c’est une pure réussite!

La confession de Nadège Solignac entrecoupée de coupures de presse relatant les événements nous explique comment est née un monstre. La petite fille innocente est devenue au fil des années une jeune femme froide, cynique, manipulatrice et assassine. Grâce à un physique avantageux, elle a réussi à se créer un personnage insoupçonnable. J’ai adoré cette plongée dans l’âme d’un monstre. Car c’est pas si fréquent qu’un auteur choisisse d’adopter ce point de vue.

Bref Mon ombre assassine est un excellent thriller et je vous le recommande vivement! Moi je vais aller me plonger dans le dernier roman d’Estelle Tharreau que je b’ai Pas encore lu à savoir L’impasse :)

La quatrième de couverture : En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d’une femme manipulatrice et cynique.
Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

Prochaine lecture : Les sept jours du talion de Patrick Senecal.

1 Comment

  • Estelle Tharreau

    Merci Lilli de me suivre depuis le début de cette aventure littéraire. J’espère ne jamais vous décevoir. A bientôt. Estelle

    9 février 2019 at 17 h 43 min Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :