Les grandes jambes de Sophie Adriansen

Posted in Lecture
on 10 août 2016

les grandes jambesA la suite d’Ysé et le Palimpseste, j’ai lu Les grandes jambes de Sophie Adriansen. Ce petit roman raconte l’histoire de Marion, une adolescente de 13 ans qui ne cesse de grandir. Du coup, Marion ne trouve pas de jean à sa taille. Ils sont toujours trop courts. Et puis un jour, une vendeuse a une idée et Marion trouve un pantalon à la bonne longueur. Elle le bâptise Jim. Mais voilà, Marion grandit encore et le jean devient très vite trop court Or Marion est amoureuse d’un garçon d’une autre cinquième, Gregory. Elle voudrait qu’il la remarque mais pas pour ses pantalons trop courts! Marion est désespérée. Jusqu’au jour où avec sa classe, elle part en voyage scolaire à Amsterdam…

Mon avis ? voilà un petit roman bien sympathique sur l’adolescence. Dans Les grandes jambes, Sophie Adriansen traite des complexes, de la difficile acceptation de soi à cet âge difficile, des premiers amours aussi et puis de l’éveil à l’art. Marion est une adolescente complexée non par son poids mais par sa taille. Elle est grande et ne cesse de pousser. Du coup elle a dû mal à s’accepter telle qu’elle est. Du coup, elle a dû mal à accepter aussi le regard des autres. Il lui faudra un voyage scolaire et la visite de la maison d’Anne Franck pour relativiser. La découverte d’une toile de Rembrandt fera le reste :) Dans Les grandes jambes, Sophie Adriansen a mis beaucoup d’elle-même et cela rend son roman très touchant. Bref, voilà un roman à mettre entre les mains de tous les adolescents du monde :)

La quatrième de couverture : Marion, collégienne en pleine croissance, est obsédée par la longueur de ses jambes qui n’en finissent pas de s’allonger, rendant la recherche d’un jean qui lui aille bien extrêmement délicate. A l’âge des complexes, des premiers émois amoureux et de la construction de l’image de soi, être hors cadre se révèle parfois difficile, voire douloureux. Comment attirer les regards de Grégory, dont elle est amoureuse, avec un pantalon qui lui découvre les chevilles ?
Mais alors que le collège part en voyage scolaire à Amsterdam, Marion profite de cette occasion pour élargir son horizon. Elle approfondit sa passion pour l’art, notamment en découvrant in situ le célèbre tableau La Ronde de nuit, et met en perspective ces contrariétés d’adolescente née après l’an 2000 en visitant la maison d’Anne Frank.

Prochaine lecture : De Larmes et de Sang, tome 1 : Sang d’Ombre de Nathy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :