La Trilogie de Phénix, tome 1 : Phénix de Bernard Simonay

Posted in Lecture
on 22 avril 2016

phenix

Je viens tout juste de finir le tome 1 de La trilogie de Phénix de Bernard Simonay (un grand merci à l’auteur pour cet envoi). Avec Phénix, nous voilà parti pour un monde de chevaliers, de rois, d’empereurs, de guerre. Dorian et Solyane ont 10 ans quand débute le roman. Ils sont jumeaux et vivent à Syrdahar, une ville isolée dans une contrée lointaine entourée d’un désert infranchissable. Mais voilà que la ville est attaquée et les enfants doivent fuir avec leur mère et quelques gardes. Au bout de plusieurs mois de voyage, les deux enfants se retrouvent seuls. C’est alors qu’ils croisent la route du comte Czarthoz qui les adoptent. Ils grandissent à l’abri du palais comtal de Gwendaleya. Dorian qui se fait appeler maintenant Arnaud est adoubé chevalier. Parti à la guerre avec son père adoptif, il devient une véritable légende car il est capable de tuer un homme avec sa seule puissance mentale.  Mais ses hauts faits se répandent et ses ennemis se pressent sur sa trace car dit-on, lui et sa sœur serait la réincarnation du commandeur Darios et de sa femme. Or selon la légende, Darios renaitra de ses cendres et aidé des Dieux anciens il reconquerra le monde. C’est pourquoi on tente d’éliminer Dorian et Solyane. Mais des êtres mystérieux veillent sur eux et ils réussissent à échapper à toutes les tentatives d’assassinat contre eux. Mais un jour Solyane est enlevée. Désespéré, Dorian part à sa recherche.

Mon avis ? Déjà, il faut que je vous fasse un aveu : je crois bien que c’est le premier roman de Fantasy que je lis!! Alors est ce que j’ai aimé ? Dans son ensemble oui. j’ai aimé trouvé un monde de chevaliers réagi par des règles assez semblables à celles des chevaliers du Moyen-Âge (vous savez Gauvain, le roi Arthur, Lancelot, les chevaliers de la table Ronde). D’ailleurs c’est rigolo mais dernières tout un tas de noms ou simplement de mots, j’ai percé à jour des lieux ou des notions propres aux romans de chevalerie. Tiens tenez par exemple, dans Phénix, il y a une cité nommée Avalonia où vit le commandeur (autrement dit le chef suprême). J’ai tilté tout de suite et pensé à Avalon, l’ile mystérieuse où est emmené Arthur. Franchement c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié.

Deuxième point j’ai beaucoup apprécié les idées philosophiques véhiculées par le roman : il est question de la représentation de la divinité, de la place du hasard, de l’usage de la connaissance, de la capacité de l’homme à utiliser la science pour son propre bien. Et oui Phenix est bien plus que de la Fantasy. Il y a tout une réflexion philosophique que l’auteur n’hésite pas à mettre dans la bouche de ses personnages. Ce ne sont pas les passages les plus passionnants du roman peut-etre mais c’est intéressant je trouve.

Après j’ai parfois été un peu déçue par le déroulé de l’histoire en elle-même. Comment vous dire ? J’aurais aimé que la narration se focalise d’avantage sur la prophétie. C’est pas que je me suis ennuyée mais pendant un très long moment, on suit les aventures de Dorian lancé à la recherche de sa sœur bien-aimée. Alors oui il parcoure des terres hostiles, rencontrent des peuples qui ne lui font pas bon accueil et il peut montrer sa bravoure, son intelligence, sa force de caractère. Ok mais pendant ce temps, on en apprend pas plus sur leurs origines, sur leurs ennemis ou même sur leurs alliés. Ca, c’est dommage. C’est comme si l’auteur avait perdu de vue son histoire initiale et nous donnait à lire une sorte remake des aventures de Lancelot par exemple. C’est dommage je trouve.

Bon dans tout les cas, ça ne m’empêchera pas de lire le tome 2 intitulé Graal (comme c’est étrange) :)

La quatrième de couverture : Dorian et Solyane, frère et sœur jumeaux, vivent une jeunesse dorée entre les murs de la cité de Syrdahar, oasis survivant depuis des temps immémoriaux au milieu des Terres Bleues, un désert infranchissable où règnent la mort et la désolation. Jusqu’au jour où leur don de prémonition leur annonce la destruction imminente de la cité. Alors contraints de fuir, les deux enfants vont devoir traverser les Terres Bleues, première étape sur le chemin de la formidable aventure qui les attend. D’épreuves en sacrifices, leur quête les conduira aux quatre coins du monde à la rencontre de chevaliers et de prêtres énigmatiques. Mais surtout, ils devront combattre l’effroyable malédiction qui pèse sur eux, cet amour interdit qui les enchaîne irrémédiablement l’un à l’autre.

Prochaine lecture : La carapace de la tortue de Marie-Laure Hubert Nasser

6 Comments

  • cassie

    je suis contente qu’il t’ai plu et tu m’as sérieusement donné envie de le relire ;)

    23 avril 2016 at 8 h 58 min Reply
  • Guenièvre

    Je suis grande amatrice de fantasy, et j’ai peur d’être déçue… Crois tu qu’on puisse l’apprécier même sans la découverte de cet exotisme?

    23 avril 2016 at 20 h 32 min Reply
  • Lilli de...

    @cassie : ah, ah!! Que me conseillerais-tu pour continuer avec de la Fantasy ?
    @Guenièvre : qu’appelles-tu « exotisme » ? Je ne suis pas une spécialiste en Fantasy, je vais avoir du mal à te conseiller là.

    23 avril 2016 at 22 h 10 min Reply
  • Guenièvre

    Par exotisme, je veux dire le fait qu’il y ait du fantastique, justement, avec des prophéties, de la chevalerie…
    Peut être qu’il vaudrait mieux que je le lise pour me faire mon propre avis :D
    Si tu veux continuer la fantasy, il y a les livres de Robin Hobb qui sont géniaux (il faut commencer avec la saga de l’Assassin Royal).

    24 avril 2016 at 14 h 11 min Reply
  • Lilli de...

    @Guenièvre : moi j’ai trouvé ça sympa. Et puis Phénix est bien un roman de Fantasy, au sens strict : il y a de la sorcellerie, des pouvoirs mentaux. Mais tu as raison, tu devrais le lire :)
    Je note pour L’assassin royal et dès que j’ai un moment, je vais l’acheter :)

    25 avril 2016 at 21 h 24 min Reply
  • Guenièvre

    C’était pas la peine d’aller au delà de « sorcellerie », tu m’as convaincue! :D
    Merci de cette découverte, donc!

    26 avril 2016 at 12 h 22 min Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :