Intérieur nuit de Marisha Pessl

Posted in Lecture
on 29 septembre 2017

J’ai lu cet été Intérieur nuit de Marisha Pessl. L’histoire ? Stanislas Cordova est un réalisateur de films d’horreur. Il se cache depuis plusieurs années et n’apparaît jamais en public. Scott Mc Grath est un journaliste reconnu dans le milieu pour son intégrité. Un jour il reçoit un mystérieux coup de téléphone qui le met sir la piste de Cordova. Ce dernier cacherait quelque chose d’horrible. Mc Grath commence à enquêter mais il est arrêter nets par une plainte de Cordova. Mc Grath voit sa réputation ruinée et sa carrière brisée par ce procès. Tout le monde lui tourne le dos. Quelques années plus tard, la fille de Cordova est retrouvée morte. Selon toutes les apparences, elle s’est suicidée. Mc Grath décide d’enquêter et de retracer les derniers jour de la jeune femme. Il est aide par Hopper, un petit décaler qui prétend avoir connu Ashley et Nora, une jeune femme qui rêve de devenir actrice et qui a été la dernière à voir Ashley vivante.

Mon avis ? Perso j’ai adoré me plonger dans cette histoire! Si de prime abord, ce thriller peut effrayer vu son nombre de pages (plus de 800), il se révèle très vite être addictif. On s’interroge en effet très vite à  l’instar de Mc Grath et de ses acolytes sur ce que cache Stanislas Cordova. Pourquoi vit-il reclus depuis aussi longtemps  ? Comment réussit-il à faire des films aussi terrifiants ? Qu’a t-il fait à sa fille ? Car le personnage fascine ses contemporains mais aussi le lecteur qui s’interroge sur sa part de responsabilité dans la mort tragique d’Ashley.

Une chose que j’ai beaucoup aimé dans ce roman, c’est l’insertion de documents dans le récit. On trouve en effet des coupures de presse, des extraits de sites web insérés dans le récit. L’auteur nous les fait lire comme si nous étions partie prenante de l’histoire. J’ai trouvé le procédé génial. Je ne crois pas avoir déjà lu un roman qui recourt au même procédé!

La deuxième chose que j’ai aimé, c’est l’enchevêtrement entre réalité et croyances. J’ai été fascinée par l’usage du surnaturel et de la magie noire dans ce roman. Après tout, les Cordova sont peut-être une lignée de mages noirs. J’ai été très intriguée par cette mystérieuse demeure où se déroule des soirées secrètes, où les femmes sont en fait des hommes, où les femmes, les vrais ne sont pas admises.

Troisième et dernière chose que j’ai aimé dans ce roman, c’est toutes les références au cinéma et le fait que le personnage central soit un réalisateur de films d’horreur. Je sais pas pourquoi mais j’ai trouve que cela renforçait la crédibilité de tout ça. Je me suis imaginée Cordova torturant ou pire tuant ses actrices pour en tirer une peur véritable. Faut pas oublier que le bonhomme a fait jouer son propre fils alors qu’il venait de se sectionner trois doigts! Bref, ça m’a semble encore plus réaliste que s’il avait été simplement auteur de roman noir.

Bref pour moi Intérieur nuit est un gros coup de cœur. Je ne regrette pas un seul instant de m’être plongée dans ce pavé!

La quatrième de couverture : Par une froide nuit d’octobre, la jeune Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de Chinatown. Même si l’enquête conclut à un suicide, le journaliste d’investigation Scott Mc Grath ne voit pas les choses du même œil. Alors qu’il enquête sur les étranges circonstances qui entourent le décès, Mc Grath se retrouve confronté à l’héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d’horreur Stanislas Cordova – qui n’est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l’on a beaucoup commenté l’ouvre angoissante et hypnotique de Cordova, on en sait très peu sur l’homme lui-même. La dernière fois qu’il avait failli démasquer le réalisateur, Mc Grath y avait laissé son mariage et sa carrière. Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d’Ashley, il risque de perdre bien plus encore.

Prochaine lecture : Le langage des fleurs de Erika Boyer

2 Comments

  • Cleophis

    J’ai adoré ce bouquin, hyper prenant! Les images type archives sont géniales et donnent vraiment de la matière au récit et le suspense est à son comble, surtout quand il est perdu dans les souterrains ou les studios. Une pépite.

    3 octobre 2017 at 11 h 49 min Reply
  • C’est le 1er, je balance tout – épisode 3 – Les notes de Grâce M.

    […] J’ai aussi découvert Intérieur Nuit. […]

    1 novembre 2017 at 11 h 17 min Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :