Polina, danser sa vie

Posted in Ciné, cinéma
on 16 novembre 2016

J’ai pu voir en avant-première la semaine dernière, Polina, danser sa vie, adaptation cinématographique de la BD de Bastien Vives paru en 2011.

polina_affiche

L’histoire est celle d’une jeune danseuse russe, Polina. La jeune fille rêve de devenir danseuse étoile. alors que son rêve est sur le point de se réaliser puisqu’elle doit entrer au ballet du Bolchoï, elle quitte tout pour aller passer une audition afin d’intégrer la compagnie de danse moderne de la chorégraphe Liria Elsaj (Juliette Binoche) à Aix en Provence. Prise a l’essai avec son petit ami, Adrien, Polina est tout de même pressentie pour tenir le rôle principal. Mais lors des répétitions, elle se blesse à la cheville. Polina quitte alors la troupe et Aix. Elle tente sa chance un peu partout en Europe avant de se fixer à Anvers où elle trouve un job dans un bar.

polina

Bon je ne connaissais pas là BD donc je ne tenterais pas une comparaison des deux. Je vais vous parler exclusivement du film dans ce qui suit :)

Avec Polina, danser sa vie, il y a du bon et du moins bon, il faut bien le dire. J’ai trouvé certaines scènes assez clichées : toutes ces scènes par exemple où Polina se promène en ville et voit certaines scènes de la vie quotidienne comme une séquence de danse. Je pense plus particulièrement à cette scène où elle croise dans le métro un sdf se traînant par terre et qu’elle imagine ça comme une chorégraphie. C’est assez cliché de réduire la danse moderne à une représentation de la vie, des émotions je trouve.

polina

Après Polina est un beau conte initiatique. C’est d’ailleurs sans aucun doute comme ça qu’il faut voir le film. Le personnage de Polina interprétée par Anastasia Shevtsova (danseuse de formation) se cherche, erre et finit par trouver sa voie. Au début du film, elle est prisonnière d’un carcan, devenir danseuse étoile ne semble pas être son rêve mais celui de ses parents, de son père en particulier. Elle a fini par faire sien ce rêve et travaille dur pour réussir. La voie semble toute tracée pour elle. Et puis, elle plaque tout et cherche sa voie. Je l’ai trouvé époustouflante.

polina

Enfin il faut bien le reconnaitre mais les scènes de danse, en particulier la scène sur le port et le final sont sublimes. On passera sur l’image mentale du cerf qui se couche devant Polina dans le final dont je n’ai pas bien vu la signification. C’est dommage parce que ca casse encore une fois un peu le truc.

Mais chut!!! Je ne vous en dis pas plus et vous laisse plutôt aller voir le film en salle :)

Sortie en salle le 16 novembre 2016 (aujourd’hui)

Leave a Reply