Vices de Gipsy PALADINI

Posted in Lecture
on 23 novembre 2017

J’ai finit la lecture les deux premiers épisodes de Vices de Gipsy Paladini paru le 9 novembre dernier aux éditions Fleuve.

Dans le premier, Marie, Sophie et Zolan de la brigade des jeunes victimes vont devoir faire face au supposé suicide d’une adolescente. Cette dernière était harcelée et le souffre de douleur d’un petit caïd de sa  au collège. Marie va tenter de comprendre ce qui s’est passé dans la tête de l’adolescente ce jour-là.

Dans le second épisode, ils doivent faire face à la disparition d’un adolescent vivant dans des quartiers défavorisés et au meurtre d’une vieil femme noire dans la même cité.

Mon avis ? J’ai beaucoup aimé lire ces deux premiers épisodes de Vices. J’ai trouvé ça extra, très visuel, très scénaristique. Il y a vraiment dans Vices quelques choses d’une série télé. Chaque épisode a une intrigue propre (avec un début et une fin). On retrouve aussi des personnages récurrents avec leur caractère et leur secret. Oui Vices a tout d’une série télévisuelle. Du coup c’est extra, parce que chaque épisode est relativement court et se lit vite.

Après j’ai beaucoup aimé les divers personnages récurrents : Marie, Zolan, Sophie et les autres. J’ai aimé le fait que chacun d’eux cache quelque chose. Gipsy Paladini distille pas mal d’informations sur ses personnages (enfin surtout sur Marie) dans ces deux épisodes mais réussit à nous garder en haleine, nous lecteurs. Que cache Sophie ? Qu’est-ce que le cousin de Zolan tout juste sortie de prison peut bien manigancer ? Et le frère du commandant que vient-il faire là-dedans ? Bref il y a plein de chose encore à découvrir dans les prochains épisodes de Vices Smile

Pour moi, Vices est un bon feuilleton littéraire. Je vous le recommande chaudement.

La quatrième de couverture : ” Fais tout de même attention. C’est quand on baisse la garde que les chiens attaquent. “

Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols… Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif.
Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien…

Prochaine lecture : La fille du rivage : Gantis Pantai de Pramoedya Ananta Toer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Vous pourriez aimer aussi :