Ragdoll de Daniel Cole

Posted in Lecture
on 31 mai 2017

J’ai lu récemment Ragdoll de Daniel Cole. L’histoire démarre à Londres à l’été 2014. L’inspecteur William Fawkes dit Wolf est appelé dans un appartement où l’on a retrouve un cadavre. Très vite, la police se rend compte que le cadavre est en fait compose de membres provenant de six victimes différentes. Quelques jours plus tard, l’ex-femme de Wolf, journaliste à la télévision reçoit une liste de six noms accompagnée de la date de leur mort. En dernier sur la liste figure le nom de Wolf lui-même. Une course contre la montre s’engage alors pour la police afin de tenter de sauver les six condamnés et d’arrêter le tueur.

Mon avis ? J’ai beaucoup aimé cette histoire. Pourtant au démarrage, ce roman ne m’a pas semblé particulièrement original si ce n’est peut-être le cadavre composé de six corps et la liste de six nouveaux noms de cibles. J’ai eu toutefois du mal au début à voir où l’auteur voulait en venir : un cadavre et des cibles à abattre, quel lien entre tout ça ? Après ça reste un contre la montre somme toute assez classique. Il faut sauver (ou du moins essayer) de sauver les victimes et arrêter le tueur. Ensuite, la construction est, elle aussi, assez classique : le récit est chronologique et on suit l’avancée de l’enquête jour après jour. C’est pas particulièrement original on est d’accord.

Ce qui va être plus intéressant à mon sens c’est l’idée du meurtre faustien s’introduit l’auteur pour expliquer le pourquoi du comment. Vous connaissez le pacte de Faust avec le diable ? Faust à vendu son âme au diable en échange de la jeunesse éternelle. Daniel Cole introduit l’idée de meurtres commis par vengeance et qui nécessite un sacrifice en retour, celui de sa vie. J’ai trouve cette idée particulièrement originale! Je trouve juste dommage que cette idée apparaisse tardivement dans le roman. Il faut en effet attendre le dernier quart pour que cela soit évoqué une première fois au détour d’une conversation puis que cela se fasse jour dans l’esprit du stagiaire, profiler à ses heures perdues.

Ragdoll de Daniel Cole est un bon thriller selon moi mais pas plus. Je n’ai pas été scotchée à la lecture, il ne me tardait pas tant que ça de savoir ce qui allait arriver. J’ai pas eu de coup de cœur.

La quatrième de couverture : Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… Pour une fois, fiez-vous aux apparences : déjà vendu dans 34 pays, Ragdoll est LE thriller de l’année ! « À vous couper le souffle. Si vous avez aimé “Seven”, vous adorerez ! » M.J. Arlidge, auteur du best-seller Am Stram Gram La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

Prochaine lecture : Noire providence de James Rollins

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :