Les vacances de Rachel de Marian Keyes

Posted in Lecture
on 29 novembre 2011

J’ai terminé Les vacances de Rachel de Marian Keyes hier soir dans le métro. A vue de nez comme ça, vous vous dites qu’il s’agit d’un roman dans la veine de l’accro au shopping ou des petits secrets d’Emma de chick-lit quoi. Mouais j’ai pensé comme vous en lisant la quatrième de couverture mais en fait non :) Et pourtant le roman commence comme de la chick-lit : Rachel est irlandaise. Elle vit à NewYork avec sa copine Brigit, travaille dans un hôtel minable et fréquehnte Luke qu’elle méprise profondemment. Comme toutes les new-yorkaises, Rachel se veut branchée et pour se sentir bien dans sa peau, n’hésite pas à recourir à la cocaine et au Valium. Oui mais un soir son mal-être est tel qu’elle force la dose et se retrouve à l’hôpital pour une overdose. Forcée par sa famille à rentrer en Irlande, elle finit par accepter d’intégrer un centre de déxintoxication. Mais voilà, Rachel ne se voit pas comme une toxicomane et son séjour en cure est plûtôt à ses yeux des vacances et le centre de désintoxication, un spa haut de gamme où se pavaner et pourquoi pas trouver un petit copain. Mais voilà Rachel va vite déchanter et devoir faire face à ses problèmes.

Mon avis ? J’ai bien aimé. C’est de la bonne chick lit parce que oui malgré ce que j’en ai dit au départ ça reste de la chick lit. Mais de la bonne pour ne pas dire très bonne. Peut-être parce que c’est nourri de l’expérience de l’auteur qui alcoolique entreprend de faire une cure de désintoxication avant de se lancer dans l’écriture de roman. Même le Happy End de la fin ne m’a pas géné. J’ai trouvé que c’était dans la lignée du roman. Quelques passages m’ont fait rire mais le roman n’est pas un roman drôle comme on pourrait le penser au premier abord. Petit bémol peut-être : les personnages secondaires manquent un peu de relief. Mais bon comme toute l’histoire est batie du point de vue de Rachel et que longtemps elle ne prête aucune attention aux gens qui l’entourent, ça passe bien. Bref celui-là je vous le recommande sans hésiter :)

La quatrième de couv’ : Au programme : jacuzzi, bains moussants, cocktails au bord de la piscine et séances de massages. Voilà comment Rachel s’imagine la vie au Prieuré, un centre de désintoxication pour vedettes du show-biz. Persuadée qu’elle n’est pas droguée, elle se réjouit de ces trois semaines de cure forcée. On a vu pire. Seulement, papa et maman ont choisi la formule économique. Et ça change tout ! Levée sept heures, couchée à neuf ! Repas à la cantine et tâches ménagères obligatoires. Enfin, le bouquet : thérapie de groupe tous les après-midi. Finie la belle vie, les bars branchés de New York, les virées avec Luke et sa bande. Désormais, c’est Chaquie la dépressive, John l’atrabilaire et Jacqueline dans le rôle de l’infirmière autoritaire. Pour Rachel, des vacances d’un tout nouveau genre…

Prochaine lecture : Le chuchoteur de Donato Carrisi. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :