La vérité sur Anna de Rebecca James

Posted in Lecture
on 23 juillet 2014

la verite sur annaJe viens de terminer La vérité sur Anna de Rebecca James. Je ne connaissais pas du tout cet auteur. j’avais entr’aperçu le livre en librairie (il est paru le 16 juin c’est pour ça) mais j’ai été plus que ravie de le recevoir dans le cadre d’un partenariat sur Livr@ddict (Merci aux éditions XO pour l’envoi). Vous voulez savoir pourquoi ? Allez je vous raconte (en essayant de pas trop spoiler le roman).

L’histoire débute alors que Tim, un jeune australien vit chez son ex dont il est toujours amoureux, Lilla. Mais la cohabitation avec le copain de Lilla, Patrick est difficile. Aussi Lilla suggère à Tim de se trouver un vrai boulot et surtout un logement. En feuilletant les petites annonces, elle lui dégote une chambre dans une grande propriété, Fairview. Tim, peu convaincu, se rend malgré tout sur place pour voir la chambre. Accueilli par un couple d’amis de la propriétaire, la très réservée Anna, il finit par accepter l’offre et déménage. Mais alors qu’il s’installe dans la maison, des phénomènes étranges commencent à se produire la nuit : Tim entend des bruits, des objets sont cassés. Que cache la fragile Anna en apparence si inoffensive ? Que fait-elle au grenier pendant des heures ? Petit à petit Tim va découvrir les drames de la vie de la jeune femme. Mais ne sera t’il pas trop tard ?

Mon avis ? J’ai bien aimé. Passées les premières pages, je l’ai lu très vite (un jour, je m’y suis mise un peu avant midi et j’ai tellement été prise par l’histoire, je voulais tellement connaitre la suite que je n’en suis sortie qu’à 18h le roman achevé). Alors qu’est ce qui m’a plu comme ça ? L’histoire d’abord. Et ce même si j’ai trouvé que ce n’était pas particulièrement original. L’histoire de cette fille que tout le monde croit folle et que l’on essaie de faire passer pour telle est plutôt bien menée. L’ensemble est cohérent et l’auteur réussit à semer le doute dans l’esprit du lecteur à certains moments. Ce qui m’a surtout plu, c’est aussi le mode de narration je crois. En effet l’histoire progresse racontée alternativement par Anna et Tim. Mais ce n’est pas tout, si les chapitres de Tim sont racontés à la première personne, ceux d’Anna eux le sont à la troisième. Ça c’est un point que j’ai trouvé assez original. Et puis au départ, les chapitres d’Anna sont courts, voir même très courts. J’ai eu l’impression que cela était totalement raccord avec l’état d’esprit du personnage taciturne, renfermé. Voilà je ne vous en dirais pas plus, si vous voulez connaitre La vérité sur Anna et bien il va falloir lire ce roman :) Et moi je vous le dis, ça vaut le coup :)

La quatrième de couverture : Dans mes rêves, la maison semble avoir des inten­tions maca­bres, comme si ses fon­da­tions mêmes ren­fer­maient une force malé­fi­que qui ram­pait sous les plan­chers et dans les murs, conta­mi­nait son atmo­sphère et mar­quait la des­ti­née de tous ceux qui y péné­traient.

En réa­lité, Fairview n’est pas res­pon­sa­ble de ce qui s’est passé. Ce sont des gens qui ont fait tout ce mal.

Lorsque Tim emmé­nage dans une somp­tueuse demeure vic­to­rienne d’un quar­tier huppé de Sydney, il pense avoir trouvé une solu­tion à ses pro­blè­mes. Notamment à sa rela­tion toxi­que avec son ex-petite amie. Mais bien­tôt, d’étranges et ter­ri­fiants phé­no­mè­nes se pro­dui­sent. Des hur­le­ments reten­tis­sent. Des ombres pénè­trent dans la cham­bre de Tim en pleine nuit. Et le com­por­te­ment de la pro­prié­taire, la fra­gile et gla­ciale Anna, est tout aussi inquié­tant. Personne ne semble vou­loir répon­dre à ses ques­tions. Quel ter­ri­ble secret cache Fairview ? Tim n’a que peu de temps pour le décou­vrir, car les événements sont en route…

Prochaine lecture : Une fille comme les autres de Jack Ketchum

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :