La 6e extinction de James Rollins

Posted in Lecture
on 18 juillet 2018

J’ai fini en ce début de mois le dixième tome des aventures de la sigma force, La 6e extinction de James Rollins.

Alors qu’elle accompagne un groupe de touriste, Jenna, une jeune ranger accompagnée de son fidèle Husky, Nikko, est appelée afin d’aller jeter un œil sur un laboratoire militaire. Une fois sur place, elle n’a que le temps de prendre la fuite avant que tout n’explose et qu’un mystérieux virus ne se répandent et sème la mort dans la région, Le commandant Pierce et la sigma force sont appelé sur place afin de découvrir comment endiguer l’epidemie. Tandis que certains partent en Antarctique à la recherche d’un scientifique, le reste de l’equipe part en Amérique latine à la poursuite d’un savant fou qui a réussit à enlever le biologiste à l’origine du virus. Pendant ce temps, en Californie, Lisa Cummings tente de sauver son frère infecté par le virus mais aussi trouver comment éradiquer la menace qui pèse sur la région.

Mon avis ? J’ai été ravie de retrouver la Sigma Force au grand complet pour de nouvelles aventures. J’ai adoré ce tome! Ça se lit bien, y a de l’action, du suspense. Comme je l’avais souligné pour Noire Providence, c’est très visuel. Ça pourrait être adapté au cinéma sans problème! Il y a en effet un petit côté film catastrophe dans tout ça : une épidémie mortelle, une course contre la montre, la fin du monde…

Bon je vous rassure, si vous n’avez pas lu les précédents ce n’est pas grave. Celui-ci, comme les autres avant peut se lire indépendamment. La preuve : moi j’ai découvert la Sigma Force avec Noire providence et cela ne m’a pas gêné le moins du monde dans ma lecture.

Mais attention une fois que l’on a découvert les aventures de Pierce et de son équipe , on devient vite accro. Vous voilà prévenu :)

La quatrième de couverture : Une station militaire de recherche, cachée dans les montagnes de la Sierra Nevada en Californie, envoie un message de détresse inquiétant : « Il y a eu une faille de sécurité. Qu’importe le résultat : Tuez-nous… tuez-nous tous. »
Lorsque les secours arrivent sur place, ils font face à une situation apocalyptique : en plus des scientifiques, toute forme de vie aux alentours est anéantie ; même les bactéries n’ont pas survécu. Et le phénomène se propage à une vitesse effrayante. Pour stopper l’inévitable, le commandant Gray Pierce et son équipe Sigma doivent affronter un danger qui provient d’un passé lointain, à une époque où l’Antarctique était verdoyant et où la vie sur Terre ne tenait qu’à un fil. Parviendront-ils à éviter l’extinction prochaine de l’humanité ?

Prochaine lecture : Chanson douce de Leila Slimani.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :