Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac

Posted in Lecture
on 4 mars 2019

Je viens de finir le premier roman de la journaliste Cécile Cabanac, Des poignards dans les sourires.

En Auvergne, Francois Renon, entrepreneur véreux disparaît sans laisser de trace. Sa femme, Catherine ne semble pas s’inquièter de cette disparition soudaine. Bien au contraire, cette mère de famille effacée semble revivre. Elle décide même de prendre le contrôle des affaires de son mari. Michelle, la mère de François, par contre, est folle d’inquiétude et remue ciel et terre pour tenter de le retrouver. Quand  la policier découvre un cadavre démembré en train de se consumer dans un coin isolé, l’inspecteur Sevran fait le lien avec la disparition de François Renon. Très vite, elle va s’intèresser à la famille Renon et à ses secrets.

Mon avis ? J’ai beaucoup, mais vraiment beaucoup aimé ce roman! J’ai adoré la plongée dans les secrets de la famille Renon.

Cécile Cabanac maîtrise à fond l’art du suspense. J’ai beaucoup apprécié les petites phrases qui entraînent le lecteur à supposer des choses fausses. C’est comme ça que moi j’ai cru que le contremaître portugais avait quelque chose à se reprocher. Un moment dans le récit, il pense ne pas avoir fait de faux pas! Ou quelque chose du genre.

J’ai aimé l’inspecteur Virginie Sevran. J’espere qu’on la retrouvera très vite pour une nouvelle enquête avec son coéquipier, Pierre Biolet. Je sais pas pourquoi mais je trouve que le duo a tout pour devenir des personnages récurrents :)

Bref j’ai adoré ce roman, mais vraiment! Je vous le recommande vivement :)

La quatrième de couverture : Avec ce huis clos provincial où les faux-semblants ont de beaux jours devant eux, Cécile Cabanac signe un premier polar chabrolien hautement maîtrisé.
Catherine Renon n’a plus vu son mari François depuis des jours et ne semble pas s’en émouvoir. Dans ce coin d’Auvergne où les rumeurs blessent et tuent, pas question de prêter le flanc à la calomnie. Et surtout pas à sa belle-mère, veuve solitaire qui voue à son fils un culte tout en démesure.
Virginie Sevran et Pierre Biolet, du SRPJ de Clermont-Ferrand, ont été appelés pour constater la présence d’un corps démembré et en partie brûlé au Col des Goules.
C’est la première enquête de Virginie depuis qu’elle a quitté le 36, quai des Orfèvres pour la province, à la stupéfaction de ses proches. Quant à Pierre, il observe sa nouvelle coéquipière d’un oeil à la fois bienveillant et inquiet. Qu’est-elle venue chercher ?
Quand l’enquête met un nom sur ce corps, celui de François Renon, les questions les plus folles surgissent, avec une seule certitude : tous les meurtriers possibles de ce fils de bonne famille sont autant de facettes d’une victime annoncée.

Prochaine lecture : Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy de Sawyer Bennett.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :