Browsing Category:

On sort ?

Big Fernand s’installe au BHV Marais

Posted in Manger sur le pouce
on 14 juin 2017

Big Fernand, l’atelier du Hamburge ouvre sa huitième adresse à Paris et s’installe au cinquième étage du BHV Marais.

Big Fernand au BHV Marais

J’ai pu découvrir ce nouveau spot hier au soir lors de la soirée d’inauguration.

Big Fernand pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la même recette qui a fait sont succès depuis 2012 : des hamburgers fait maison à partir d’ingrédients venant de nos régions de France (du bœuf de races françaises, des fromages français au lait cru, du pain de la boulangerie Monsieur Fernand, des frites épluchées et blanchies sur place, des légumes frais cuits à la plancha, etc…)

 

Big Fernand au BHV Marais

J’ai pu goûter trois sortes de Hanburges à la carte :

  • Le Philibert au Poulet (préparation maison), Tomme de Savoie au lait cru, poivrons grillés, Estragon, Sauce Tonton Fernand, (mayonnaise délicatement sucrée),
  • le Batholome au Bœuf (race à viande), raclette des Alpes au lait cru, Poitrine de porc fumée, Oignons confits – Ciboulette, Sauce BB Fernand (sauce barbecue big Fernand)
  • l’Alphonse à l’agneau, Tomme de Savoie au lait cru, Aubergines grillées, coriandre, Sauce Tonton Fernand (mayonnaise délicatement sucrée)

J’ai aussi pu goûter les frites aussi appelées Fernandines.

Si j’ai bien aimé les trois, je crois que ma préférence va qu’en même au Philibert et à son poulet mariné Smile

Big Fernand au BHV Marais

J’ai délaissé le classique Big Fernand car la viande n’était pas assez cuite pour moi et le végétarien aussi appelé Lucien car j’en avais déjà un autre en main Smile Sachez que  si comme moi, vous n’aimez pas le bœuf saignant, Big Fernand cuit le steak de votre Hamburge selon votre désir.

De même, si vous êtes le genre à vouloir le Philibert avec de la raclette à la place de la tomme de Savoie ou le Bartholomé avec de l’aubergine plutôt que de l’oignon et la sauce Tonton Fernand à la place de la BB Fernand, c’est possible. Il est en effet possible de composer vous-même votre burger!

52 rue de Rivoli - 75004 Paris 75004 Paris En continu tous les jours : de 12h à 19h (18h le dimanche)

Malgré le monde présent ce soir-la j’ai passé une excellente soirée et me suis régalée. J’y retournerais avec plaisir lors d’une virée shopping.

Pour info, les burgers sont au prix unique de 12 euros, les frites et les boissons à 3 euros.

C’est où ?

Big Fernand

BHV Marais

52 rue de Rivoli – 75004 Paris

5eme étage

En continu tous les jours : de 12h à 19h (18h le dimanche)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le jardin d’Alphonse au théâtre Michel

Posted in Au théatre ce soir
on 13 juin 2017

J’ai eu la chance d’assister à une des premières représentations du Jardin d’Alphonse au théâtre Michel avant de partir en vacances. Je vous raconte ?

 

Nous voilà dans le jardin de la maison d’Alphonse juste après son enterrement. On y fait la connaissance de sa famille : il y a son fils, Jean-Claude et sa seconde femme, leurs deux fils Fabien et Serge, l’ex-femme du premier qui sort avec le second, la fille qu’il a eu d’un premier mariage et sa copine Zoé et un couple d’amis de longue date, les Lemarchand. Tout ce petit monde s’installe pour déjeuner sous le pin parasol centenaire. Jean-Claude annonce qu’il compte métier la maison pour part égale à ses trois enfants. Mais Magali, la fille, refuse cette donation. Contre toute attente, elle se met à interroger son père sur des questions qui la taraude depuis l’enfance. Pour tous, cette réunion de famille va être l’occasion pour chacun d’exprimer ses rancœurs et de régler ses comptes avec les autres.

le jardin d'alphonse

Franchement j’ai beaucoup aimé cette pièce! Il y a plein de petite chose très drôle. Prenez par exemple Suzanne, la femme de Daniel interprétée par Karina Marimon. C’est l’archétype de la mère juive et à ce titre le personnage est drôle. J’ai adoré ses appels à son père qu’elle appelle Papouch (sa mère, c’est Babouch!). Certes le personnage peut sembler un brin caricatural mais peu importe ça fonctionne. On rit à toutes ses répliques!

Et puis il y a des moments d’émotion intenses dans le jardin du ciel Alphonse. Comme lorsque Magali, la petite fille du défunt interprétée par Sandrine Le Berre interroge son père sur les rumeurs qu’elle a entendu circuler au village sur Alphonse. Ou encore quand Serge s’explique sur son attitude vis à vis de sa femme.

le jardin d'alphonse

Bref pour moi, Le jardin d’Alphonse est pour moi une pièce à voir impérativement cet été Smile

C’est où ?

Le jardin d’Alphonse

Théâtre Michel

16 rue des Mathurins

75009 Paris

Jusqu’au 26 août 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Initiés de John Trengrove

Posted in Ciné, cinéma
on 18 avril 2017

J’ai pu voir en avant-première Les Initiés, premier film du réalisateur sud-africain John Trengrove qui sort mercredi au cinéma.

John Trengrove nous entraîne avec Les initiés en Afrique du Sud, dans les montagnes du Cap Oriental. Comme tous les ans, Xolani, ouvrier solitaire, participe avec d’autres hommes de sa communauté aux cérémonies rituelles d’initiation d’une dizaine d’adolescents à l’issu desquelles ils deviendront des hommes, des vrais. L’un deux, venu de Johannesburg, découvre un secret précieusement gardé… Toute l’existence de Xolani menace alors de basculer.

les inities

Dans ce film, le réalisateur aborde la question d’un rite d’initiation traditionnel par lequel de jeunes hommes deviennent adultes. Deux fois par an, des jeunes quittent leur communauté pour des camps isolés où ils sont circoncis. Pendant plusieurs semaines, les Khankathas (les instructeurs) leur prodiguent soin et conseils. Nelson Mandela avait abordé la question de ce rite de passage vers l’âge adulte dans son récit autobiographique  Un long chemin vers la liberté mais habituellement, il est rare que l’on en parle.

les inities

Si le rite initiatique pratiqué encore aujourd’hui par certaines communautés est omniprésent au début du film, je me suis très vite rendue compte que ce n’était pas le propos principal. Enfin si d’une certaine  façon puisque la question est de savoir ce qui fait un homme, un vrai. Le père de l’un des garçons vient trouvé Xolani avant que ne débute l’initiation afin qu’il fasse de son fils un homme durant ces quelques jours. Mais surtout Les Initiés traite d’un sujet encore tabou en Afrique du Sud : l’homosexualité. Vija, l’amant de Xolani se cache derrière une normalité de façade : il travaille dur, est marié et père de famille. Il évacue sa frustration dans sa relation avec Xolani.  Xolani tente aussi de paraitre normal aux yeux du monde. Parallement il est prêt à tout pour quelques instants avec son amant.

les inities

Il y a des choses intéressantes dans ce film pourtant je n’ai pas été convaincue. Je ne sais pas ce qui m’a le plus gêné. Je pense que c’est le personnage de l’initié dont s’occupe Xolani. Son rôle est trouble. En pince t’il pour son mentor ? Pour Vija ? Que pense réellement de tout ça ? Alors que j’ai cru au début que c’était lui le personnage principal, en fait non. Ce n’est qu’un second rôle. C’est un peu un rôle cathartique. Et je l’ai trouvé un peu trop en retrait par moment, peu convaincant.

Bref pour moi Les initiés n’est pas le film de l’année.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Horla hante les planches du théâtre Michel

Posted in Au théatre ce soir
on 12 avril 2017

Je suis allée voir il y a quelques semaines déjà Le Horla au théâtre Michel. Oui il s’agit bien d’un adaptation sur les planches de la nouvelle de Guy de Maupassant.

Je connaissais le texte de Maupassant pour l’avoir lu au collège ou au lycée (je ne sais plus trop). Je me souvenais d’un texte sur la folie mais pas de beaucoup plus. Je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre quant à cette adaptation au théâtre.

Sur scène, un unique comédien, Florent Aumaitre. Il interprète avec brio un homme gagné peu à peu par la folie. L’individu qui vit dans une maison à Rouen avec ses domestiques se croit sous la coupe d’un être invisible baptisé Le Horla. Le héros a en effet l’impression qu’un être invisible se trouve dans sa chambre, boit son lait et son eau, l’oblige à revenir chez lui alors qu’il tentait de fuir à Paris. Au fil des jours, l’homme sombre un peu plus dans la démence.

Sur scène, la tension monte progressivement. Le jeu de Florent Aumaitre est épatant et se trouve encore renforcé par l’économie de moyen de la mise en scène. Et oui, il n’y a quasiment aucun élément de décor si ce n’est une chaise et un tréteau. Ne comptez pas non plus sur des jeux de lumière sophistiqués, il n’y en a quasiment pas. Tout repose sur les épaules du comédien et de sa diction impeccable.

Franchement, j’ai été bluffée par cette adaptation théâtrale. Et je pense que cela n’a pas du être facile de porter sur scène un texte qui à l’origine n’a pas été écrit pour ça! Et ça d’autant plus que le texte de Maupassant se veut être le journal intime du héros. D’ailleurs, la mise en scène a décidé de garder cet élément en mettant un carnet dans les mains du personnage mais aussi en choisissant de scander les dates tout au long de la pièce.

Bref je vous recommande d’aller voir cette adaptation de la nouvelle de Maupasant. Ça vaut le coup, croyez-moi!

C’est où ?

Le Horla

Théâtre Michel

38 rue des Mathurins

75008 Paris

les mardis et mercredi 19h

jusqu’au 06 mai 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !