Les jumelles de Highgate de Audrey Niffenegger

Posted in Lecture
on 8 août 2011

Parmi mes dernières lectures, il y a ce roman : Les jumelles de Highgate de Audrey Niffenegger. Quand Elspeth décède des suites d’une longue maladie, ce sont ses nièces qu’elle n’a pourtant jamais rencontrée qui hérite de son appartement près du cimetière londonien de Highgate. La seule condition est que les jumelles, Julia et Valentina y vivent un an et que leurs parents n’y pénètrent jamais. Intriguée, les jumelles quittent les Etats-Unis pour s’installer à Londres. Elles vont tenter ainsi d’en apprendre un peu plus sur cette tante cachée et percer le mystère qui entoure la rupture d’avec leur mère bien des années plus tôt. Pour ça, elles se lient avec les habitants de l’immeuble : Robert, l’amant d’Elspeth qui tombe très vite amoureux de Valentina et Martin, un quinquagénaire bourré de TOC et qui ne sors plus de chez lui. Mais très vite, la fragile Valentina a comme l’impression d’être sans cesse épiée. Et si le fantôme de leur tante rôdait dans l’appartement ?

Voilà encore un roman que je n’ai pas lâché avant d’avoir tourné la dernière page!! Cette histoire de fantôme, de vie après la mort, de spiritisme m’a totalement captivée. Mais si l’idée de départ est intéressante, je dois malgré tout y mettre quelques bémols. Il est par exemple dommage que les personnages principaux ne soient pas plus fouillés. Elspeth par exemple est très peu décrite. A un seul moment, il est fait allusion au fait qu’elle n’était peut-être pas si bonne que ça. C’est dommage car l’auteur utilisait un moyen intéressant pour nous faire pénétrer dans les pensées de ses personnages : toutes les pensées des uns et des autres sont retranscrites en italique dans le texte. La fin également m’a déçue en ce sens que l’on reste un peu sur sa faim. C’est limite bâclé comme si l’auteur ne savait plus comme s’en sortir. Donc oui j’ai aimé l’histoire, les descriptions du cimetière de Highgate qui en ont font presque un personnage à part entière, le personnage de Martin. Ce n’est pas excellent mais bon.

La quatrième de couverture : Inséparables jumelles, Valentina et Julia héritent d’un appartement au cœur de Londres. Ce legs vient de leur tante, énigmatique sœur de leur mère, à laquelle elle n’avait pas parlé depuis plus de vingt ans. Le testament est clair : Valentina et Julia hériteront définitivement du bien après y avoir vécu un an sans interruption et sans que jamais leur mère n’y mette les pieds.
Intriguées, les deux jeunes filles emménagent dans l’immeuble victorien, tout près du célèbre cimetière de Highgate. Très vite, l’atmosphère dangereusement romantique du lieu les intrigue, les séduit et, bientôt, les ensorcelle…

Prochaine lecture : Le voisin de Tatiana de Rosnay

2 Comments

  • Les jumelles de Highgate d’Audrey Niffenegger « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

    […] L’avis de Lilli […]

    8 août 2011 at 8 h 37 min Reply
  • Armalite

    Ces « jumelles » m’ont aussi un peu laissées sur ma faim; par contre le premier roman de l’auteur, « Le temps n’est rien », était vraiment sublime; si tu ne l’as pas lu, je te le conseille fortement!

    8 août 2011 at 9 h 55 min Reply
  • You may also like