Browsing Tag:

Roman policier

La femme au serpent de Claude Izner

Posted in Lecture
on 28 juillet 2017

Je viens de finir La femme au serpent de Claude Izner. Jeremy Nelson se rend à Londres à  la recherche d’informations sur son père et sa famille. Il fait la connaissance de Victor Legros, un libraire et de Kenji Mori, son associe qui semblent en savoir plus qu’ils ne veulent bien le dire. Jeremy, pianiste de jazz sans le sou décide de rentrer à Paris le temps que Victor Legris recherche des informations qui pourrait l’aider. A Paris, il dégote une place dans un restaurant. Alors que la routine s’installe, un de ses amis meurt d’une crise cardiaque, puis un second. Chaque fois, une carte postale représentant une beauté de la Renaissance est retrouvée sur les lieux. Jeremy soupçonne  que ces morts n’ont rien de naturelles et entreprend de faire toute la lumière sur cette affaire.

Mon avis ? Continue reading

Rendez-vous sur Hellocoton !

La danse des fauves de Jan Vudry

Posted in Lecture
on 14 juillet 2017

Je viens de terminer la lecture de La danse des fauves de Jan Vudry publié aux éditions Librinova (merci à l’éditeur pour l’envoi de ce roman).

Léa et son mari Cédric sont en Belgique pour le weekend. Leur couple bat de l’aile et ils pensent a divorcer. Cédric, depuis la vente de son entreprise est devenu odieux avec Léa et il espère obtenir le divorce à moindre coup. Ce soir-là, il décide de passer la soirée a la Vallée des sens, un club échangiste où le couple a ses habitudes. Il s’y rend cependant sans Léa ce soir-là. Alors que la soirée débute, des tireurs font irruption dans le club et abattent trois clients. Cédric fait parti des victimes. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un attentat islamiste et que Daesch est derrière cette attaque. Tandis que le commissaire Gimonin tente de faire la lumière sur l’attaque, Léa rentre à Paris et entreprend d’organiser la succession de Cédric avec l’aide de sa Belle-sœur. Elle découvre alors que Cédric avait fait des investissements douteux dans les Balkans. Et si l’attentat le visait lui ? Et si c’était l’œuvre de la mafia albanaise plutôt que celle de Daesh ? Léa va tenter de faire le jour sur cette affaire.

Mon avis ? Continue reading

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la neige danse de Sonja Delzongle

Posted in Lecture
on 25 avril 2017

Quand la neige danse Sonja DelzongleJe viens de finir de lire Quand la neige danse de Sonja Delzongle.

Cette fois, nous voilà transportés près de Chicago, à Crystal Lake. Quatre petites filles ont disparu. Parmi elles, Lieserl Lasko, la fille de Joe Lasko, père divorcé qui vit seul avec sa fille et sa chienne. Un beau matin, Joe reçoit un étrange paquet contenant une poupée à l’image de sa fille. Incapable d’accéder que sa fille de quatre ans ne revienne jamais, il accepte l’aide de son ami d’enfance, Eva Sportis, devenue détective privée. Celle-ci lui propose de contacter son ancien professeur, Hannah Baxter, une profileuse aux méthodes quelques peu particulières. Grâce à la profileuse et son pendule, ils découvrent les ossements d’une fillette disparue quelques années auparavant. Mais outre les disparitions des fillettes, le chef de la police, Al Stevens doit aussi faire face à des cadavres retrouvés, nu sur le lac gelé de la petite ville.

Mon avis ? C’est le premier roman de Sonja Delzongle que je lis. J’ai bien Dust dans ma PAL mais je n’ai pas encore eu le temps de l’ouvrir. Mais je crois que je vais le faire très vite Smile J’ai en effet beaucoup aimé Quand la neige danse. Bon je prends les choses à l’envers puisque dans Quand la neige danse, il est fait référence à Dust et à l’enquête qu’Hannah Baxter a mené à Nairobi avant de rentrer à New York où elle vit aujourd’hui.

D’ailleurs parlons-en d’Hannah Baxter. Si j’ai été un peu sceptique au début face au personnage d’Hannah Baxter et de ses méthodes (l’utilisation du pendule mais surtout son utilisation à distance), je me suis vite rendue compte que c’était tout à fait explicable. Hannah ne m’a pas paru être une charlatan dans son métier. Au final, j’ai bien aimé ce personnage. Il n’y a peut-etre que les longs passages qui lui sont consacrés alors qu’elle est encore à New York qui ne m’ont pas spécialement passionnés. Par contre, j’ai apprécié le fait que pour un personnage récurrent, elle ne soit pas forcément au centre de l’intrigue. J’ai en effet eu l’impression que le récit se centrait bien plus sur Joe Lasko, le médecin et père de la plus jeune des fillettes enlevées. Ça prend un peu le contre-pied des romans policiers traditionnels où l’on a un personnage récurrent je trouve.

Enfin, j’ai trouvé l’histoire passionnante. L’auteur introduit de nombreuses ramifications, égare son lecteur sur de fausses pistes (j’ai quand même douté du frère de Joe ressurgit inopinément) mais aussi crée des personnages à la psychologie complexe (le chef de la police Al Stevens et ses tocs).

Bref Quand la neige danse de Sonja Delzongle est une vraie réussite.

La quatrième de couverture : 2014. L’hiver est le plus froid que Crystal Lake ait jamais connu. Cette petite ville paisible proche de Chicago semble pétrifiée, mais la neige et le blizzard ne sont pas les seuls coupables. Depuis un mois, quatre fillettes se sont volatilisées. Les habitants sont sous le choc. Ce matin-là, Joe Lasko s’équipe pour une énième battue dans les bois gelés lorsqu’on lui dépose un paquet. Dedans repose une poupée, une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, comme sa fille Lieserl disparue. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée. Ce matin de février 2014, toutes les familles des fillettes vont recevoir une poupée. C’en est trop pour Joe. Ce jeune divorcé n’a plus que Lieserl dans sa vie. Il décide de mener sa propre enquête, aidé par Eva Sportis, une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Eva comprend très vite que l’affaire la dépasse et appelle à l’aide Hanah Baxter, son ancienne prof de fac, la célèbre et charismatique profileuse et son inséparable pendule. Hanah réalise au fil de l’enquête que quelque part, dans Crystal Lake, quelqu’un s’en prend aux enfants depuis très longtemps. Les détient-il prisonniers ? Sont-ils encore en vie ? Un criminel maintes fois condamné semble être le coupable tout indiqué, pourtant Hanah, Eva et Joe sont persuadés que la police se trompe de coupable. Dans un décor impressionnant de froid et de glace, Sonja Delzongle mène de main de maître une histoire trépidante dont les rebondissements et les fausses pistes trouvent leur sens dans le passé et nous mènent inexorablement vers un final terrifiant.

Prochaine lecture : Ice cream et châtiments de Narine Monfils.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La loi des Sames de Lars Pettersson

Posted in Lecture
on 28 février 2017

Aujourd’hui, je vous embarque pour le grand Nord avec ma dernière lecture. Je viens en effet de finir La loi des Sames de Lars Pettersson.

Nous voilà en Suède. Anna, jeune substitut du procureur est appelée par sa grand-mère pour venir en aide à son cousin Nils Mattis, accusé de viol par une certaine Karen Margrethe. La jeune femme qui a grandit loin de la communauté Sames que sa mère avait quitté avant de se marier, se rend pourtant sur place dans le grand nord norvégien. Sur place, elle commence à enquêter pour tenter de comprendre ce qui s’est passé. Alors que sa famille attend d’elle qu’elle convainque la victime de retirer sa plainte, elle pousse au contraire cette dernière à la maintenir. Mais la jeune femme décède brutalement. L’enquête pourrait s’arrêter là mais Anna persévère. Pour tirer au clair toute cette histoire, elle devra avant tout comprendre les codes et les lois qui régissent la communauté Sames à mille lieues de la loi norvégienne.

Mon avis ? J’ai beaucoup aimé ce polar nordique. Je ne connaissais pas du tout les Sames et ça a été pour moi une belle découverte. J’ai particulièrement apprécié la façon dont Anna mène l’enquête. Elle enquête sans vraiment enquêter. Comment vous expliquez ça ? Anna ne se dit pas : « Tiens la mort de Karen Magrethe est suspecte ». Non, elle ne remet pas explicitement en cause les conclusions de la police. Seulement incidemment, elle continue à enquêter sans qu’il n’y paraisse. Son enquête coule de source, j’ai envie de dire.

Ensuite, j’ai beaucoup apprécié la plongée dans le monde des Sames. Je ne connaissais pas du tout. Avant cette lecture, j’aurais bien été incapable de dire qu’il s’agissait d’un peuple vivant aux confins de la Suédé et de la Norvège!! J’ai été particulièrement intéressée par le décalage qui existé entre les lois de ce peuple et les lois du pays. J’ai aimé les explications sociologique que l’auteur tente d’apporter a tout ça. Bon certains passages m’ont quand même paru un peu plaqué, un peu artificiel.

Enfin, j’ai beaucoup apprécié le personnage d’Anna. Le récit adopte le point de vue de la jeune adjointe au procureur d’un bout à l’autre. On plonge donc dans l’univers Sames avec Anna. La jeune femme avec ce voyage renoue avec ses racines familiales. Il va lui falloir se faire une place parmi les siens et ce ne va pas être sans mal. Anna va, au fil des jours, reconquérir la place qui aurait dû être celle de sa mère récemment décédée. J’ai trouvé le personnage et son évolution au fil du récit intéressant à tous points de vue. A son arrivée, elle est intransigeante, intègre, sure de son fait. Elle vient dans le grand Nord pour aider son cousin et convaincre la victime de retirer sa plainte. Mais, sûre de son faite, elle n’hésite pas à faire l’inverse de ce que sa famille attend d’elle et encourage Karen Margrthe à la maintenir. Pourtant, petit à petit, ces certitudes vont s’effriter. Pour Anna, son voyage au pays des Sames va être l’occasion d’une prise de conscience et d’une remise en question de sa propre vie en Suède.

Bref pour moi La loi des Sames de Lars Pettersson a été une belle découverte. Je vous recommande vivement ce roman Smile

La quatrième de couverture : En Laponie norvégienne, les Sames, peuple autochtone, continuent à vivre de l’élevage des rennes et selon des traditions ancestrales. Certains restent, d’autres partent, comme Anna, qui mène son existence en Suède, où elle a été nommée substitut du procureur. Son cousin Nils, lui, est resté, et il vient d’être accusé de viol. Devoir de famille, c’est Anna qui est chargée de trouver un arrangement avec la plaignante. Elle retourne alors chez les Sames, dans ces contrées reculées qui n’évoquent pour elle que de vieux souvenirs d’enfance. Là, entre les menaces qu’elle subit et les vérités qu’on lui cache, la jeune femme comprend vite que cette affaire de viol n’est que la partie émergée d’une enquête qu’elle va devoir mener. Même si, à la lumière des aurores boréales, la nature somptueuse et meurtrière semble parfois imposer sa loi aux hommes.

Prochaine lecture : Le livre des portes, tome 1 : Galenor d’Audrey Verreault.

Rendez-vous sur Hellocoton !