Mon ennemi Arnie de Jérémy Behm

15
Mai

0

Dans le cadre d’un partenariat sur Livr@ddict, J’ai reçu (et pu lire) en avant première Mon ennemi Arnie de Jeremy Behm paru aux éditions Syros (merci à l’éditeur pour cet envoi) le 11 mai dernier.

L’histoire ? Fox et Cliff étaient les meilleurs amis du monde mais ce qu’ils ont vécu un an et demi plus tôt les a éloigné. Leurs petites amies respectives tentent de les rapprocher en invitant à la fête d’anniversaire d’Erin, Arnie Spencer. Ce dernier apparaît comme un héros en ville après avoir tuer un serial killer qui n’était autre que son propre père. Du moins c’est ce que tout le monde croit à Ithaca. Mais la réalité est bien autre! Fox et Cliff, eux, le savent bien : Arnie est un dangereux psychopathe. Aussi quand des morts inexpliquées commencent à fleurir dans la petite ville tranquille d’Ithaca, les deux amis comprennent très vite que le « Chat de Schrödinger » comme Arnie se plait à se faire appeler est derrière tout ça et ils sont bien décidés à l’arrêter une bonne fois pour toute!

Mon avis ? J’ai bien aimé ce polar jeunesse! Et pourtant j’ai eu un peu peur au départ. Il faut en effet savoir que ce roman est le deuxième tome d’un dyptique (le premier volet s’intitule Mon ami Arnie). Mais pas de panique, si comme moi vous ne l’avez pas lu, le deuxième tome peut se lire de façon parfaitement indépendante. Il est bien fait très largement allusion au tome un et à l’intrusion des héros dans la villa Spencer mais tout est suffisamment explicite la pour que le lecteur ne soit pas perdu. Bon et puis soyons honnête, le tome 1 avait pas une très bonne note!

Au final, j’ai été conquise. J’ai aimé le mode de narration : un chapitre = un protagoniste. Le récit avance ainsi en passant d’un personnage à l’autre. C’est un bon compromis, je trouve entre un narrateur omniscient (celui qui sait tout, voit tout) et un narrateur interne (un personnage raconte son histoire, livre ses sentiments). Alors certes c’est pas le premier à employer cette technique (j’ai lu un autre roman il y a peu bâti sur le même principe) mais ça marche. Le récit est fluide et se lit bien.

j’ai bien aimé aussi les personnages car se sont des ados comme tous les ados du monde. Ce ne sont pas des super héros. Juste des jeunes avec des préoccupations de jeunes. Jeremy  Behm réussit a leur donné en un peu moins de 300 pages une consistance. Erin, par exemple, est une jeune youtubeuse au look gothique. Cliff est le quaterback le plus populaire du lycée. j’ai aimé aussi le récit que fait Virgil de la mort de sa mère et qui explique les raisons pour lesquelles il a basculé du côté obscur. C’est assez dur mais ça reste sacrément réaliste!

Bref Mon ennemi Arnie de Jeremy Behm (tiens au fait c’est le petit fils de l’écrivain Marc Behm) est une sacré bonne surprise. Je vous le recommande!

La quatrième de couverture : Arnie Spencer est un adolescent extraordinaire, un héros. Personne, à Ithaca, n’est près d’oublier cette nuit d’été durant laquelle il est venu à bout d’un serial killer qui terrorisait la petite ville depuis des mois. Seulement, tout le monde n’est pas dupe. Deux de ses camarades de lycée étaient avec Arnie la fameuse nuit. Fox et Cliff savent qu’il n’est pas le sauveur au destin tragique, mais plutôt un psychopathe en puissance, celui qui se fait appeler le «Chat de Schrödinger». Encore faut-il qu’on les croie !

Prochaine lecture : Jugan de Jérôme Leroy

Rendez-vous sur Hellocoton !
by Lilli de... le 15 mai 2017 | Tagué avec: , , , | Quelque chose à ajouter ?