Si c’était à refaire de Marc Levy

Posted in Lecture
on 5 mars 2013

Lors de mon dernier passage à la FNAC pour acheter quelques bouquins, j’ai craqué sur le dernier Marc Levy sorti en poche, Si c’etait à refaire. Me dites pas que vous n’en avez pas entendu parler, c’est impossible à moins de vivre sur Mars. Il y a des affiches placardées partout pour ce bouquin. Avec ce nouveau roman, Marc Levy nous entraine de New York à Buenos Aires sur les traces du journaliste Andrew Stilman. Ce dernier en effet est sur le point de se marier avec son amour de jeunesse retrouvée par hasard un soir de beuverie. Mais alors qu’il enterre sa vie de garçon avec son meilleur ami Simon, il fait la connaissance d’une femme dont il tombe éperdument amoureux. Au lendemain de ses noces, il avoue tout à sa femme et la quitte sur un coup de tête. Il n’aura pas le temps de regretter longtemps puisqu’en faisant son jogging, il est sauvagement poignardé. Mais Andrew Stilman a une chance incroyable, c’est de revenir deux mois en arrière pour tenter de trouver son assassin et de changer le cours de sa vie. Est ce sa femme délaissée qui aurait décider de se venger ? Son collègue en mal de scoop jaloux de sa réussite ? Cela a t-il un rapport avec ce criminel de guerre argentin qu’il traque pour son dernier article ? C’est ce qu’Andrew Stilman doit découvrir s’il veut vivre.

Alors j’en ai pensé quoi ? Et bien c’est pas mal du tout! J’en ai lu pas mal des romans de Marc Levy si on les compte et je dois dire que celui là est sans aucun doute l’un des mieux ficelé. Comme dans quasi tous les romans de Marc Levy, il y a un peu de fantastique. Mais là l’auteur maitrise bien les codes de ce genre et fait reposer son explication sur le réel et ça marche. Ça n’a rien de tirer par les cheveux. Ça fonctionne même drôlement bien. Franchement ce bouquin, je l’ai dévoré en quelques jours. L’enquête sur la dictature argentine est vraiment bien documentée et donne du poids à l’histoire d’Andrew Stilman. Franchement si votre route croise celle de ce roman, arretez-vous y.

La quatrième de couverture : Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène l’enquête la plus importante de sa carrière. Au lendemain de son mariage, il est victime d’une agression et s’effondre, mortellement blessé, dans une mare de sang. Étrangement, il reprend connaissance, deux mois plus tôt.
Revenu soixante jours en arrière, Andrew Stilman doit choisir entre mener à terme son enquête ou découvrir son assassin et déjouer le destin. De New York à Buenos Aires, le reporter se trouve précipité dans un engrenage vertigineux.
S’engage alors une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

Prochaine lecture : Le silence de minuit de Denise Mina

3 Comments

  • Lokozmetik

    J’adore cet auteur, j’ai presque lu tous ses livres. Celui-ci me tente bien, j’adore en général les thriller, le suspens…
    Je vais courir chez la FNAC :p

    10 mars 2013 at 12 h 38 min Reply
  • Mlecardonnel

    J’ai fini ce livre aujourd’hui. Je l’ai lu assez rapidement. C’est également un de mes livres préférés de Marc Lévy. Tout comme toi, j’ai trouvé que les références à l’histoire de l’Argentine étaient vraiment bien documentées et ajoutaient du crédit au livre. Je vais maintenant me laisser tenter par “un sentiment plus fort que la peur” dans lequel on retrouve Andrew Stilman.

    31 mars 2013 at 23 h 23 min Reply
    • Lilli de...

      @Mlecardonnel : je n’ai pas lu un sentiment plus fort que la peur, tu me diras ce que tu en as pensé ?

      1 avril 2013 at 9 h 26 min Reply

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :