Réminiscence, tome 2 : Ressentiment de Eloïse Clunet

Posted in Lecture
on 1 juin 2016

reminiscence tome 2J’ai lu il y a quelques jours le second tome de Réminiscence d’Eloise Clunet intitulé Ressentiment. On retrouve Cassandre alors qu’elle fuit la France pour les États-Unis. Elle trouve refuge auprès de Brandon, un ami d’Aaron qui finit par lui révéler toute leur histoire. Cassandre retrouve alors ses parents biologique et découvre que non seulement Aaron a survécu mais aussi qu’elle est enceinte de lui. Désespéré qu’Aaron n’ait pas cherché à la rejoindre, Cassandre décide de faire sa vie sans lui aux États-Unis et élève des barrières mentales autour d’elle et de son fils pour se protéger. Un beau jour pourtant, Aaron la retrouve. En tentant de l’approcher, il fait voler en éclat ses barrières permettant ainsi à ses ennemis de la retrouver aussi.

Mon avis ? J’ai bien aimé ce tome même si je lui ai trouvé quelques points négatifs. Oui c’est bien dans l’ensemble mais… Pour commencer j’ai trouvé que l’auteur usait un peu trop de raccourcis pour s’en sortir. Tiens par exemple : quand Cassandre apprend le fin mot de l’histoire de la bouche de Brandon au début de ce tome. N’aurait il pas été plus judicieux pour la cohérence de l’ensemble de continuer avec le fait que Cassandre devait retrouver la mémoire toute seule ? N’y avait-il pas moyen de trouver un truc pour que tout lui revienne ? En plus ça ne parait pas très cohérent puisque un peu plus loin, Cassandre raconte deux de ses vies antérieures. Ah donc elle se souvient finalement ? Bizarre! En fait c’est tout le problème de ce tome. Tout va trop vite et du coup il y a beaucoup de raccourcis. Même la bataille finale va trop vite. En quelques paragraphes à peine, c’est plié! Pourquoi avoir rabâché que le méchant était très puissant pour le tuer sans qu’il se batte vraiment ? Il y a pire : la résurrection (oui littéralement) de la petite Mary n’est pas du tout crédible. Même les explications de Daniel dans l’épilogue ne suffisent pas à nous faire gober le truc sans sourciller! C’est dommage parce qu’il y a de l’idée dans tout ça.

Après j’ai aussi été agacée parfois par le style et les répétitions. Surtout dans les premiers chapitres. Le fait que Cassandre répète à qui mieux mieux “Mon enfant” (Je ne sais pas pourquoi j’ai focalisé la-dessus) m’a énervé. Heureusement ça disparait par la suite. Et mis à part ça, le style est agréable et ça se lit bien.

Allez! Malgré tout ça, j’ai quand même eu beaucoup de plaisir à lire ce second et dernier tome de Réminiscence :)

La quatrième de couverture : En l’espace d’un quart de seconde, ma vie avait basculé. J’avais tout perdu. Mes amis, mon amour, ma vie. Et la seule responsable dans cette histoire, c’était moi.
Je devais fuir maintenant et honorer la mémoire d’Aaron. Pour lui, j’allais survivre. Je devais tout recommencer depuis le début mais sans ce lien qui nous unissait, plus rien n’avait la même saveur. Plus rien n’avait d’intérêt.
C’est la mort dans l’âme et en laissant tout derrière moi que je m’envolais pour les États-Unis. Seulement, je n’étais pas spécialement préparée à ce qui m’y attendait, ce que j’allais apprendre et ce que j’allais y vivre…

Prochaine lecture : Les portes d’Athion d’Anne-Sophie Kindraich

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :