Loeuk… Tchong Kraoy : La Dernière fois de Phiseth Srun

Posted in Lecture
on 11 février 2015

couv74220903J’ai reçu et lu dans le cadre d’un partenariat avec les éditions VPS proposé sur Livraddict Loeuk… Tchong Kraoy : La Dernière fois  de Phiseth Srun. Ce premier roman raconte l’histoire de Zsunara de son départ du Cambodge au début de l’année 1975 à son arrivée en France, à Paris d’abord puis à Troyes. Quand Zsunara quitte sa famille et son pays, les combats contre les Khmers rouges font déjà rages. Zsunara quitte alors Phnom Penh pour Vientiane au Vietnam. Il y retrouve la famille d’un collègue de son père avec les enfants duquel il a grandi. Cette famille l’accueille pendant quelques semaines avant qu’eux-même décident d’immigrer aux États-Unis.

Mon avis ? Bof, bof. J’ai vraiment du mal à trouver un point positif à Loeuk… Tchong Kraoy : La Dernière fois  de Phiseth Srun que ce soit le style ou l’histoire. Oui j’avoue c’est rare mais là rien n’a trouvé grâce à mes yeux. Vous allez voir. Tout d’abord le style. Déjà c’est peu agréable. J’ai eu l’impression par moment de lire la rédaction d’un collégien. Pourquoi ? Parce que déjà l’auteur répète les mêmes choses à de nombreuses reprises. On a l’impression qu’il ne fait pas confiance à son lecteur pour se souvenir des personnages ou des lieux qu’il a présenté. Ça finit par être franchement agaçant. Le deuxième point où le bât blesse, c’est les passages d’explication entre crochets. Mon Dieu, que c’est lourd et ennuyeux. Là encore ces passages sont plaqués et on se demande parfois ce que cela vient faire. Au point qu’a certains moments, j’ai eu l’impression de lire un guide touristique; Au Secours!!!! Bon alors et l’histoire ? Bah c’est pareil j’ai envie de dire. Je ne lui ai pas trouvé grand intérêt. C’est insipide. Je dois dire qu’en lisant la quatrième de couverture, je m’attendais à une véritable aventure. En fait il n’en est rien. Le voyage de Zsunara de Phnom Penh à Vientiane se fait sans anicroche. On ne le vole pas, on n’essaie pas de le tuer, il n’a pas à fuir. Rien de rien.

Bref, Loeuk… Tchong Kraoy : La Dernière fois de Phiseth Srun est une grosse déception pour moi. Et franchement, entre nous, je ne vous le recommande sous aucun prétexte.

La quatrième de couverture : Au début du printemps 1975, à 12 000 kilomètres du Sud-Est de la France, un jeune étudiant de vingt ans, originaire de Phnom Penh et issu d’un milieu militaire, quitte sa ville natale pour se rendre chez ses amis au Laos. Pour ce faire, il doit parcourir 800 kilomètres en autocar, partant de la région Nord-Ouest du Cambodge pour rejoindre se rendre à Vientiane. Un mois plus tard, les maquisards communistes « Khmers rouges » envahissent les villes du pays..

Prochaine lecture : Le gardien invisible de Dolores Redondo

1 Comment

  • Sphinxou

    Dommage que ce soit une déception :/

    11 février 2015 at 20 h 41 min Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :