Lipstick is my Vice (et Urban Decay l’a bien compris)

Posted in Make up
on 2 janvier 2017

Il y a quelques mois, Urban Decay a sorti une nouvelle gammes de 100 rouges à lèvres, les Vice lipstick. Ces 100 rouges à lèvres se déclinent en couleurs classiques allant du rouge au nude en passant par le fuchsia ou plus audacieuses comme du bleu ou du vert et se repartissent en six finis :

  • les Mega Matte : des mat super intenses
  • les Comfort Matte : des mat crémeux
  • les Cream : des ultra-crémeux et satinés
  • les metallized : des finis Cream infusés de nacres
  • les Sheer : la transparence et la brillance ultra-pigmentée
  • Les Sheer Shimmer : des ultra-pailletés.

Urban decay vice lipstick

Après avoir tourné autour un temps, j’ai fini par craquer moi aussi. Pas facile de faire un choix quand on vous en propose autant. Toutefois, il faut savoir que seuls 60 teintes sont des nouveautés. Les autres sont des teintes existantes reformulées pour l’occasion. On retrouve ainsi des références d’anciennes collections comme Wonderland ou Firebird de la collection Gwen Stephani.

urban-decay-vice-lipstick-6

Du coup j’ai fini par craquer pour six teintes. J’ai ignoré les Mega matte et les Confort matte et je me suis concentrée sur les quatre autres finis. J’ai swatché quelques Sheer Shimmer et j’ai laissé tomber. Ils m’ont semblé bien trop pailletés. J’ai jeté mon dévolu pour le moment  (je dis bien pour le moment :) sur les cream, les sheer et les metallized.

J’ai ainsi embarqué : Venom (Cream), PDA (Cream), Wonderland (cream), Firebird Cream), Sheer Shame (Sheer) et Big Bang (metallized).

urban-decay-vice-lipstick-swatches-1

de Gauche à droite : Firebird, Venom et Big bang

urban-decay-vice-lipstick-swatches-2

De gauche à droite : PDA, Wonderland et Sheer shame

Je les ai gardé un temps bien a l’abri dans mes tiroirs et puis je me suis décidée à les tester. J’ai commencé avec le magnifique Firebird que j’ai pas mal porté et j’ai enchaîné tout de suite après avec Sheer Shame.

Les Vice Lipstick se présentent dans des tubes argentées qui évoquent les cartouches de fusil. Le tube est gravé du nom de la marque tandis que le raisin reprend juste les initiales. Perso j’aime beaucoup.

urban-decay-vice-lipstick

Mais ce n’est pas le plus important :) Venons-en à la pigmentation et à la tenue! C’est un truc de fou!! La couleur se dépose uniformément sur les lèvres dès le premier passage. On ne sent pas la matière. Ces rouges à lèvres sont super agréables à porter. Pour obtenir un tel résultat, il faut savoir qu’Urban Decay a entièrement revu pour l’occasion la formulation et y à ajouter des huiles comme l’huile de jojoba, d’avocat, de babassu ou encore du beurre d’illipe pour l’hydratation et le confort mais aussi des Vitamine C et E pour le côté anti-oxydant. Pour ceux que j’ai testé (un sheer et un cream), le résultat est bien là. Il faudra maintenant voir si cela tient vraiment ses promesses avec les Mega Matte et les Confort matte par nature plus asséchant.

vice-lipstick-firebird

La tenue au fil de la journée est dingue aussi. Quand je porte Firebird, même après manger, mes lèvres sont toujours joliment colorés. Je peux parfaitement ne pas en remettre. ce n’est pas moche.

urban-decay-vice-lipstick-10

Je suis sous le charme de ces Vice Lipstick et je compte bien agrandir très vite ma collection :)

Et vous, vous les avez testé ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :