Les enfants de Pangée, tome 2 : Défense de Stéphanie Aten

Posted in Lecture
on 21 mai 2018

J’ai profité de mes vacances en Espagne pour lire le tome 2 des Enfants de Pangée de Stéphanie Aten intitulé Défense.

Dans ce second tome, on retrouve Corail, Rive, Lilly et Esteban alors que la terre s’apprête à faire un grand ménage et éradiquer l’humanité de sa surface. Corail a rejoint son grand-père après que les services secrets l’ont interroge et tente de fédérer les veilleurs. Estéban lui a sèche l’école et est parti au Cesuphen tenter d’alerter les chercheurs que quelque chose ne tourne pas rond. Rive, après la mort de son père, a rejoint les Resis-terres et tente de les convaincre de l’intégrer après avoir sauver la vie de leur chef, Max. Lilly, elle, tente de convaincre ses parents que ce qu’ils font est mal.  Mais ceux-ci restent sourds à ses plaintes. Pendant ce temps, l’apocalypse menace si rien n’est fait…

Mon avis ? J’ai une fois encore beaucoup aimé! J’ai été happée par l’histoire et j’ai lu ce tome très vite.

Comme dans le premier tome, j’ai adoré la thématique abordée : celle d’une terre ravagée par des adultes avides de profits, celle d’une humanité cupides et que seuls une poignée d’enfants pourra sauver. J’ai adoré le moment où les chercheurs découvrent qu’Esteban est branché sur la fréquence de la terre, communique littéralement avec elle. J’ai aussi beaucoup aimé le mystère qui entoure Corail et le rôle qu’elle aura à jouer. J’ai l’impression que tout n’est pas encore dit et que le troisième tome nous réserve encore de belles surprises! J’ai aimé l’aide que les animaux apportent aux enfants.

Bref j’ai tout aimé :)

Maintenant j’ai hâte de me plonger dans le tome 3 et de savoir comment tout ça va finir :)

La quatrième de couverture : Esteban était absolument certain que les perturbations rencontrées par une partie des adolescents étaient directement reliées à l’agitation discrète mais montante de la planète. Il était bien incapable d’expliquer comment c’était possible, et pourquoi, mais sa conviction était intime. Ancrée dans ses tripes. Il fallait que les chercheurs du CESUPHEN le sachent, il fallait qu’ils soient informés du phénomène… Mais il semblait qu’écouter un enfant de douze ans ne fût pas digne d’intérêt… *** – Est-ce que tu sais comment on peut t’aider, Tilly ? De quoi tu as besoin pour aller mieux ? Tilly réfléchit un instant… et se sentit comme prise d’illumination : – Que vous écoutiez ce qu’on a à dire. – Et qu’est-ce que vous avez à nous dire ? Elle réfléchit à nouveau… mais cette fois son visage s’assombrit. – Je sais pas bien encore… *** – Les « veilleurs » sont des êtres à part, capables d’éviter à une civilisation de disparaître s’ils la jugent assez valeureuse pour perdurer. – Tu es en train de me dire que des êtres humains ont le pouvoir d’empêcher des cataclysmes ? – Je suis en train de te dire qu’une fraction de l’Humanité a quelque chose de plus que les autres, et que ce quelque chose peut enrayer un processus naturel de nettoyage… Le seul souci… c’est que je ne sais pas comment.

Prochaine lecture : Les hordes invisibles de Louise Mey.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :