Le vase rose d’Eric Oliva

Posted in Lecture
on 12 septembre 2018

J’ai fini dans l’avion qui m’emmenait aux États-Unis Le vase rose d’Eric Oliva.

Dans la banlieue lyonnaise, Frédéric Caussois récupère son fils, Tao à l’école avant de rentrer chez lui ou l’attend sa femme, Luan. Le dîner achevé, il donne son médicament à son fils avant de lui lire une histoire pour qu’il s’endorme. Mais Tao est pris de convulsions et décède. Brisé, Frédéric n’a plus qu’une idée en tête : trouver le meurtrier de son fils. Pour cela, il est prêt à tout même à risquer sa vie.

Mon avis ? Mis à part l’epilogue, j’ai beaucoup aimé ce livre qui m’a semblé directement inspiré de l’affaire de la Josacyne pour ceux qui s’en souviennent. Bon ce n’est pas le fait divers qui a inspiré ce roman qui a fait que j’ai aimé. J’ai adoré me faire avoir. Et oui au quart de cette histoire, je pensais avoir deviné les tenants et aboutissants de cette affaire. Je croyais comme Frederic Caussois dur comme fer que Taieb, le petit ami de la caissière avait quelque chose à voir là dedans. Je pensais qu’il avait voulu se débarrasser du fils de Cindy en l’espoisonnant. J’en étais presque à dire que c’etait trop facile. Bien écrit mais prévisible car j’avais deviné. Mais non je n’avais rien deviné du tout! Et j’ai adoré m’etre faite abusée comme ça!!

Il n’y a que l’épilogue qui n’est pas top et gâche franchement le roman. Avec l’epilogue, Éric Oliva fait volte-face. Il commence par donner des nouvelles de ses personnages. Ok ça c’est parfait. Mais brutalement il décide que finalement tout cela n’etait qu’un rêve, que Frédéric Caussois s’est endormi auprès de son fils et qu’il a rêve tout ça. Là moi je n’ai pas compris pourquoi. Il ne voulait pas faire mourrir un enfant ? Il ne savait pas comment finir sur une note d’espoir ? J’ai envie de vous dire arrêter vous à la moitie de l’épilogue quand Frédéric s’endort sur le canapé et vous ne serez pas déçu!

Bref si ce n’est l’épilogue, j’ai trouve que Le vase rose d’Éric Oliva était un bon thriller! Je vous le recommande si vous aimez le genre :)

La quatrième de couverture : Et si votre pire cauchemar devenait réalité ?
Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever.
Frédéric Caussois a choisi.
Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

Prochaine lecture : Off-Campus tome 1 : The deal d’Elle Kennedy

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :