Le dernier pape de Luis Miguel Rocha

Posted in Lecture
on 10 octobre 2016

le-dernier-papeJ’ai lu Le dernier pape de Luis Miguel Rocha, un auteur portugais et j’ai adore. Je vous raconte ? Sarah Monteiro, journaliste d’origine portugaise vivant à Londres, rentre de vacances chez ses parents quand à l’aéroport son passeport bloque. Elle parvient toutefois à passer la douane et à rentrer chez elle où elle découvre une mystérieuse enveloppe envoyée de Rome. Peu après, elle est agressée par un mystérieux tueur. Elle s’en sort de justesse. Sur les conseils de son père dont le nom figure sur la liste qu’elle a reçu, elle fuit et tente de trouver Rafael, l’homme sensé la proteger. Alors qu’elle est poursuivie par des agents de la CIA à la solde d’une mystérieuse organisation, elle est sauvée par le mystérieux Rafaél. Avec lui, elle parvient à fuir au Portugal où elle retrouve son père à qui elle demande des explications. Alors qu’ils vont de Mafra à Lisbonne, Sarah et Raphaël sont capturés. Il faut dire qu’ils sont en possession de documents qui pourrait prouver que le pape Jean-Paul 1er a été assassiné après avoir voulu réformer l’Église quand il a découvert que le Vatican trempait dans des affaires de blanchissement d’argent. Emmenés à New York, Sarah et Rafaël parviendront-ils à s’échapper ?

Mon avis ? Franchement ? j’ai adoré ce roman je l’ai lu très vite (j’ai hâte maintenant de lire la suite). Le dernier Pape a un petit côté Da Vinci Code. D’ailleurs cette ressemblance est clairement assumée. Dans le roman il est fait explicitement allusion à la sortie  du film tiré du roman de Dan Brown. En effet lors de sa fuite dans Londres, Sarah passe devant un cinéma où ils projettent le film. Ça m’a fait sourire. Après les deux romans sont quand même sacrement différent sur le fond. Avec Le dernier Pape, on est plongé dans les intrigues du Vatican. Le fond de l’affaire est la corruption de certains de ses membres les plus éminents. Il est aussi question d’une mystérieuse organisation secrète liée à la Franc-Maçonnerie. On est loin de l’intrigue du Da Vinci Code (quoique dans les deux cas, il s’agit de protéger un secret aux yeux du monde, un secret explosif qui pourrait faire vaciller l’Église avec un grand E). Mais peu importe car l’intrigue est aussi passionnante et j’ai adoré!

J’ai adoré l’idée que chaque fait historique est peut-être un mensonge construit de toute pièce.  Et oui Le dernier pape vous explique que l’histoire est une vaste tromperie, que le moindre événement est réécrit pour servir les desseins d’une poignée d’hommes. Franchement c’est assez flippant. Le roman construit autour d’un fait historique avéré, la mort de Jean-Paul 1er ,33 jours après son élection au trône de Pierre pose la question des causes de son décès. Et si le pape n’était pas mort d’une crise cardiaque mais qu’il avait été assassine ? Pour comprendre les tenants et les aboutissants, l’auteur  nous entraîne en 1978. On plonge en effet un peu avant l’élection du pape après la mort de Paul VI et on le suit jusqu’à sa mort 33 jours plus tard. En alternance, on suit la course poursuite qui oppose Sarah et Raphael et la CIA. Les chapitres vont en effet alternés entre le passé et le présent. Ce procédé permet ainsi à l’auteur de nous expliquer d’avantage de chose que la simple enquête de Sarah et Rafael. Mais surtout comme Sarah, on découvre que les grands événements de ce monde ne sont pas ce qu’ils semblent être. On découvre que l’on nous ment et que l’histoire est un vaste tissu de mensonges. On apprend que la théorie du complot n’est peut-être pas une élucubration. Plus aucun fait historique ne pourra sembler véridique après cette lecture.

Bon le lecteur pourra peut-être être déstabilisé par le mode de narration. Le narrateur raconte en effet l’histoire à la manière d’un scénario de film. Je ne sais pas si je suis claire ? On a un narrateur externe qui commente les faits et gestes de ces personnages. Et puis il commente l’action, ses personnages. c’est déstabilisant au départ mais on s’y fait rapidement :)

Enfin moi, j’ai beaucoup aimé aussi la course poursuite dans les rue de Lisbonne. Si vous connaissez un tant soit peu la ville, vous reconnaîtrez plein de chose : l’Avenida de la Liberta, Belem, la place du Commerce, la Gare du Rossio avec son entrée en fer à cheval, etc… Franchement j’ai adoré. Ça m’a rappelé plein de souvenirs extras.

Bref Le dernier pape de Luis Miguel Rocha est une bonne surprise. Je vous le recommande vivement. Moi j’attends la sortie du deuxième tome en Folio avec impatience :)

La quatrième de couverture : 29 septembre 1978 : le pape Jean-Paul Ier est retrouvé mort dans son lit, trente-trois jours après son élection. Officiellement, il a succombé à un infarctus. Le secrétaire général du Vatican empêche toute autopsie et précipite l’embaumement du corps…
Londres, 2006 : la jeune journaliste portugaise Sarah Monteiro trouve dans son courrier une étrange liste de noms. Quelques minutes plus tard, elle échappe de justesse à une tentative d’assassinat grâce à l’intervention d’un certain Rafael.
De l’Angleterre au Portugal, des États-Unis au Vatican, Sarah et Rafael se retrouvent confrontés à une mystérieuse organisation prête à tout pour les éliminer : quels secrets cherche-t-elle à protéger?

Prochaine lecture : Stasi Child de David Young.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :