Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille d’Elise Tielrooy

Posted in Lecture
on 12 mai 2014

9782714457769Je viens de terminer Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille d’Elise Tielrooy. C’est le premier roman de la comédienne qui tient un des rôles phare dans la série Mes amis, mes amours, mes emmerdes sur TF1  et c’est plutôt réussi. Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille raconte l’histoire de Guillemette, une jeune masseuse dans un hôtel 5 étoiles et de quelques uns des clients de l’hôtel parmi lesquels Mona, son fils Victor, Claudine caissière en région parisienne qui a gagné à un concours ce séjour en thalasso, Iris, une working girl au caractère bien trempé mais aussi Marion et Thomas un couple venu se reposer après la naissance de leur troisième enfant. Quand le roman débute, Guillemette vient d’apprendre un terrible secret de famille. A partir de là, pour elle comme pour les client de l’hôtel rien se sera comme avant.

Mon avis ? Première chose : j’ai rencontré Elise Tielrooy lors d’une table ronde organisée par les éditions Belfond lors du dernier salon du livre de Paris et des quatre auteurs présents, c’est celle que, avec Christophe Paviot j’ai eu le plus envie d’aborder, celle que m’a le plus touché. Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça. Non cela n’a pas influencé ma lecture du Bonheur n’est pas un sport de jeune fille; Si j’avais dû en dire des horreurs je l’aurais fait sans hésiter. Mais ce n’est pas le cas bien au contraire! J’ai beaucoup, beaucoup aimé. Déjà j’ai adoré le titre. je ne sais pas qui de l’auteur ou de l’éditeur l’a trouvé celui-là mais je dois dire qu’il est super bien trouvé. C’est assez rare que je bloque sur un titre comme ça pour le souligner! Mais un titre ne fait pas un roman, loin s’en faut :) Mais là le roman est super, non vraiment! Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille est une comédie pétillante extra. J’ai bien aimé suivre les tribulations de ces quelques personnages dont les vies vont se croiser, s’entremêler alors que rien ne les prédisposait à se rencontrer au départ. La petite touche de surnaturelle à la fin est aussi bien trouvée et donne une dimension poétique au récit. L’écriture d’Elise Tielrooy est agréable. Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte et hop c’est déjà la fin. Bref pour moi, c’est un excellent premier roman. A lire absolument!

La quatrième de couverture : Dans un centre de thalasso qui sent bon le chlore et ls algues, les clients croient être venus pour une cure de détente… Tous comptent oublier leur quotidien et leurs vergetures dans l’intimité des cabines surchauffées ; tous espèrent trouver la beauté grâce à des mains suaves et à la nourriture pour futurs minces. Tous sont prêts à ne plus s’occuper que d’une chose : leur corps.
Mais Guillemette, masseuse de 22 ans, va voir son passé ressurgir et mettre un joyeux désordre dans le bel équilibre des soins, entamant au passage bien des défenses et fragilisant les curistes les plus résistants.
Mona, Victor, Iris, Claudine ou encore Thomas… Tous seront secoués, tous seront transformés, pour le pire comme pour le meilleur. Car le bonheur n’est pas un sport de jeune fille.

Prochaine lecture : Citoyens au-dessus de tout soupçon de Raphaël Confiant

2 Comments

  • Isabelle de Guinzan

    Pourquoi pas pourquoi pas… J’avoue que je ne l’avais pas mis sur ma petite liste, mais tu me tentes… En tout cas j’aime déjà le titre :)

    14 mai 2014 at 22 h 03 min Reply
  • Lilli de...

    @Isabelle de Guinzan : le titre m’avait aussi séduite dès le départ. J’avais trouvé ça génial :)

    15 mai 2014 at 8 h 42 min Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous pourriez aimer aussi :