Le ballet Bejart de Lausanne interprete La flute enchantée

Posted in Comédies musicales
on 7 février 2018

Dix ans après la mort de son fondateur, la troupe de Maurice Béjart revient à Paris pour interpréter La flûte enchantée, le mythique ballet inspiré de l’opéra de Mozart.

Cette œuvre créée en 1791 à Vienne nous conte l’histoire du prince Tamino. Egare dans la foret, il est attaque par un dragon et s’évanouie, sur de mourir. Les trois dames le sauvent et séduite par sa beauté  décident d’aller porter la nouvelle à leur reine. Quand elles reviennent, elle lui montrent le portrait de Pamina, la fille de la reine de la nuit prisonnière de Sarastro. Tombé amoureux, le jeune homme décide daller la délivrer. Pour accomplir sa mission, Tamino se voit remettre une flûte magique tandis que l’oiseleur Papageno, qui lui apporte son aide, hérite d’un carillon. Tamino, comme son fidèle compagnon, devra alors subir une série d’épreuves initiatiques…

J’ai pu assister à la générale le 6 février et j’ai été séduite. J’ai beaucoup aimé le mélange des genres. J’ai aimé qu’il ait une partie narrée et une partie chantée. Cela permet de suivre plus facilement histoire (c’est pour ça que je préfère généralement l’opéra au ballet. Il est en effet bien plus aisé de suivre la progression de l’histoire dans un opéra). La partie narrée est en Français, la partie chantée en allemand. Bon ça ce n’est pas propre au ballet tel que l’a imaginé en son temps Maurice Bejart. Ce mélange, on le doit à Mozart lui-même.

Alors qu’elle est l’apport de Maurice Béjart ? De Gil Roman, son danseur fétiche et actuel directeur artistique de la troupe Béjart de Lausanne ? une mise en scène résolument moderne. De la danse contemporaine. J’ai beaucoup aimé l’interprétation de Papageno et de la reine de la nuit. Il y en a une en particulier que j’ai adore! J’ai beaucoup aimé ensuite le jeu de lumière, j’ai adoré les personnages qui dansent sur le toit du temple et se dessinent en ombre chinoise. J’ai aimé le décor qui reprend les codes de la franc maçonnerie comme le pentacle au sol voulu par Mozart (sur le coup j’ai pensé au symbole de la sorcellerie!).

Les trois heures que durent le spectacle passent à toute vitesse. Personnellement, je n’ai pas vu le temps passer! Franchement. J’ai adore! Ça valait vraiment le coup de braver la neige qui est tombée en masse sur la capitale pour me rendre au palis des Congres!

Si vous êtes tenté, dépêchez-vous de réserver, le troupe n’est là que pour 5 représentations exceptionnelles avant d’entamer une tournée internationale pour célébrer les 30 ans de la troupe et le dixième anniversaire de la disparition de son fondateur.

C’est où ?

La flûte enchantée

Palais des congres de Paris

Metro porte Maillot

Du 7 au 11 février 2018

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Vous pourriez aimer aussi :