La bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins

Posted in Lecture
on 20 juin 2019

J’ai fini il y a quelques temps déjà le roman de Scott Hawkins, La bibliothèque de Mount Char. J’ai pris mon temps pour vous en parler car je ne sais pas trop quoi en penser. Je vous raconte ?

L’histoire débute dans une banlieue américaine un peu particulière puisqu’elle abrite la bibliothèque de Père. Mais voilà Père a disparu et les enfants qu’il a recueilli et élevé selon des coutumes ancestrales le recherchent désespérément. Enfin pas tous. Carolyn, l’une des bibliothécaires comme ils se plaisent à se nommer semble dissimuler bien des choses. Il semblerait qu’elle en sache plus qu’elle ne veut bien l’admettre. Alors qu’elle et sa fratrie d’adoption ne semble pas pouvoir approcher de la bibliothèque qu’une force inconnue protège, elle piège Steve, un américain au passé tumultueux, l’envoi en prison, le fait évader et l’envoi sur place protégé par deux lions libérés de captivité.

Mon avis ? C’est dur de résumer un livre pareil! Il y a des hommes qui parlent aux animaux, des morts ressuscités, des morts vivants, des lions qui se lient d’amitié avec des hommes, un homme capable de tuer des hommes lourdement armés à mains nues, des télépathes (ou quelque chose comme ça) capable de faire faire ce qu’ils veulent à des gens normaux. Ajoutez à cela qu’il se passe aussi que des trucs dingues dans cette histoire! Je pense que vous avez une bonne idée de ce roman!

Et puis dès les premières pages, on pense être en face d’un roman d’horreur (Carolyn déambule en forêt la robe tachée de sang) et puis non. Enfin pas complètement. Y en aura des trucs gores mais pas que. On va avoir droit à de la science -fiction aussi. Un brin de fantastique. Un peu de Fantaisy. En fait c’est Un peu tout ça à la fois ce roman.  Et ça donne un roman inclassable, un véritable OVNI littéraire!

Persollement je ne sais pas si j’ai aimé ou non. Je sais juste que les pages ont défilés, que ça se lit bien et c’est tout. J’ai vraiment beaucoup de mal à savoir si j’ai aimé cette lecture, c’est assez étonnant comme sensation. Mais il faut dire que ce roman est tellement bizarre, inclassable que le lecteur en est complètement dérouté. Imaginez des personnages tous plus barrés les uns que les autres. Imaginez David, le Bibliothécaire à qui a échu tout ce qui a trait à l’art de la guerre, véritable psychopathe vêtu d’un simple tutu rose!

Voilà, vous savez tout (ou pas) sur le premier roman de Scott Hawkins :)

La quatrième de couverture : Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c’était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu’un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d’autres orphelins.
Depuis, Carolyn n’a pas eu tant d’occasions de sortir. Elle et sa fratrie d’adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même.
Mais Père a disparu – peut-être même est-il mort – et il n’y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s’en emparer.
Carolyn se prépare pour la bataille qui s’annonce. Le destin de l’univers est en jeu, mais Carolyn a tout prévu. Carolyn a un plan. Le seul problème, c’est qu’en s’acharnant à créer un nouveau dieu elle a oublié de préserver ce qui fait d’elle un être humain.

Prochaine lecture : La cerise sur le gâteau d’Aurelie Valognes.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :