Je suis un sournois de Peter Duncan

Posted in Lecture
on 7 août 2014

je suis un sournoisJe viens de terminer Je suis un sournois de Peter Duncan qui vient de paraitre aux éditions Folio. Je n’avais jamais entendu parlé de cet auteur avant. Peut-être parce que Je suis un sournois est son seul livre traduit en français. Pourtant, si l’on en croit l’éditeur, Peter Duncan serait le pseudonyme de l’écrivain américain B.M Atkinson Jr. Bon, honnêtement j’en ai jamais entendu parlé avant. Il est inconnu au bataillon celui-là. Donc ça n’a pas joué pour moi dans le choix de lire ce roman. Alors qu’est-ce qui m’a attiré ? La quatrième de couverture bien sûr :)

Un dimanche alors qu’il assiste à la messe, le shérif Buck Peters doit se rendre de toute urgence chez Rita Singleton. La riche veuve a été retrouvée assassinée dans sa maison. Accompagné de son adjoint, il retrouve chez la séduisante veuve aux mœurs légères, le médecin qui essaie de faire passer le meurtre pour un suicide afin de protéger sa réputation. Buck parvient à le faire changer d’avis car au grand dam du médecin et de tous les hommes mariés de la ville, il a hérité du journal intime de Rita. Les soupçons de Buck se porte alors sur Kip Belton, un riche propriétaire du coin ivrogne notoire à la réputation douteuse. Buck espère bien faire tomber Kip pour meurtre et ce d’autant plus que Kip a épousé la femme qu’il aime, la belle Lacey.

Mon avis ? Je suis un sournois est une bonne surprise pour moi. Je dois dire que je m’attendais à quelque chose de totalement différent mais ça ne m’a pas empêché de beaucoup aimer. Je pensais en effet que le journal intime de la veuve servirai de fil rouge à l’enquête mais en fait il n’en est rien. le journal de Rita ne sert que de moyen d’intimidation au début du roman mais à aucun moment Buck ne l’ouvre pour le lire. A plus forte raison, aucun extrait ne sera livrer en pâture au lecteur. C’est assez surprenant quand on lit la quatrième de couverture puis le roman. Par contre, ce qui est bien c’est que toute l’enquête ou presque repose sur la psychologie du personnage. Le shérif est un homme ambivalent. Il est à la fois malin, rusé et hypocrite (dévot pour la communauté mais pratiquant l’adultère et le chantage en secret). C’est d’autant plus intéressant que le récit est entièrement écrit à la première personne. Bref, Je suis un sournois a été pour moi une excellente lecture et je vous le conseille vivement à la plage ou dans le métro comme vous voulez!

La quatrième de couverture : Fils idéal, chrétien exemplaire et shérif respectable de Greenhill, Tennessee, Buck Peters est un modèle pour tous ses concitoyens, cette bande d’ivrognes libidineux et menteurs. Lorsque Rita, une riche veuve aux mœurs légères, est assassinée, Buck met la main sur le journal intime de la belle. Un atout pour trouver l’assassin parmi les amants éconduits et les femmes jalouses de la petite ville – à condition de n’avoir rien à se reprocher…

Prochaine lecture : Dualed de Elsie Chapman

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer aussi :